Publié dans Sorties, virées et randos

Sensoried 2022

Comme vous avez pu le lire dans un précédent billet, Sév a découvert SensoRied, le parcours pieds nus de Muttersholtz. Ce n’était pas une première pour N°2 et moi. Sauf que cette année, il a fait très, très chaud… Je vous invite donc à lire également le billet de Lavandine, elle y était 2 semaines avant nous, ainsi que notre billet de 2017. De cette manière, vous verrez ce que le soleil et la chaleur peuvent faire.

Difficile de bien se rafraîchir les pieds en passant sur ce pont suspendu. Certaines années, il fallait faire attention à ne pas trop mouiller son bermuda.

Quelques photos de pieds dans différents éléments : charbon, rafles de maïs, paille et de l’argile. Sauf qu’habituellement, il y a de l’eau avec l’argile.

La vis d’Archimède, pas très utile en ce moment car le niveau de l’eau était très bas. Les petits bras musclés ne se sont pas trop amusés cet été.

Bon, ce n’est pas tout, nos pieds ont bien chauffé, ils nous faut donc récupérer nos chaussures et déguster une bonne bière locale.

Publié dans Blogosth Life, Photos

La photo du mois #142

Thème Le photographe photographié, choisi par Akaieric (http://akai-inthesky.blogspot.com)

Note de l’auteur : vous n’êtes pas obligé de vous prendre vous même en photo (quoique), il suffit de prendre quelqu’un qui est en train de photographier…

Pas plus tard qu’hier après-midi, Oth, Fils Cadet et moi-même sommes allés au Sentier Pieds Nus à Muttersholtz, Bas-Rhin. Fils Aîné étant à son job d’été. Oui, un dimanche 😉

C’était la première fois que j’y mettais les pieds (huhu^^). Bon sang, j’en ai lâché des jurons. J’ai découvert que ma voûte plantaire était hypersensible à toutes ces surfaces pleines de petits cailloux, graviers, chemins de terre plus que desséchés, charbon, rafles de maïs… et autres moyens de torture !

Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu. Avec honnêteté. Car j’en ai vu qui trichait. Qui en tongs, qui en baskets, qui en sandales… pfff, c’est pas du jeu !

Et puis, nous avons pu constater – si ce n’était déjà fait – que la sécheresse a « vidé » la partie aquatique, et le lit d’un ruisseau passant par là était complètement à sec, complètement craquelé… 😦

Les Photos des collègues sont par là 🙂 :

Amartia, Frédéric, Philisine Cave, Pilisi, Akaieric, Xoliv’, La Tribu de Chacha, Escribouillages, Lavandine, Lilousoleil, Blogoth67, Renepaulhenry, Eurydice, Laurent Nicolas, J’habite à Waterford, El Padawan, Gilsoub, Josette, Gine, Christophe, Jakline.

Publié dans Photos

Projet 52-2022 #32 – Eté

Ma’ nous demande d’évoquer l’été.

Il ne vous aura pas échappé que, cette année, l’été est trop sec, l’été est trop chaud, l’été n’est pas un été « normal »…

Il n’y a qu’à observer notre carré d’herbe. Le vert se fait rare pour laisser place à de la « paille », à du jaune, à du sec de chez sec ! La preuve que ce bout de terrain n’a pas vu une goutte d’eau venant du ciel (et encore moins du tuyau d’arrosage, cela va sans dire !) depuis des semaines… 😦

A part le potager, rien n’est arrosé. Et seulement après 20 h !

Ceci est ma participation au Projet de Ma’. Comment est l’été des autres participants ?

Publié dans Blogosth Life, Photos

Projet 52-2022 #31 – Succès

Si nous avons récolté ces Poï’z, c’est que nous avons découvert leur cache 😉

Qu’est-ce qu’un Poï’z ? Et pourquoi un Poï’z se cacherait-il ??

Il s’agit d’un badge à l’effigie de personnages que l’on rencontre dans les parcours de Géocaching Terra Aventura (spécifique à la Nouvelle-Aquitaine). Ces drôles de bouilles représentent chacun une thématique. Par exemple, Zonelib’ évoque la résistance, Zéïdon le monde aquatique.

Les Poï’z sont cachés dans des endroits de différentes natures et doivent être trouvés par le Géocacheur, après résolution d’une succession d’énigmes sur un parcours donné, à télécharger sur l’appli Terra Aventura. Bref, le Poï’z est la récompense 🙂

Si vous voulez en savoir plus, un article plus développé et illustré vous sera concocté par les bons soins des rédacteurs de ce blog 😉

Ceci est ma participation au Projet de Ma’. Des succès à la pelle chez les autres participants !!

Publié dans Curiosités & Insolites, Sorties, virées et randos

Les bulles à flotter

Voici quelques explications complémentaires à mon dernier Silent Sunday. J’ai donc testé cette bulle de flottaison ou plus précisément ce caisson d’isolation sensorielle. Après des explications très détaillées, j’ai verrouillé la porte de mon espace et je me suis retrouvé seul avec la « bête ». Je me suis déshabillé complètement, mis des bouchons dans les oreilles (par rapport au sel), je me suis douché et je suis entré dans la bulle.

Il y avait une musique relaxante que j’avais choisi en arrivant. Elle m’accompagne les 5 premières minutes, et les 5 dernières pour signaler la fin de la séance. La mise en flottaison se fait très rapidement car l’eau est saturée en sel d’Epsom. La sensation dans l’eau est très agréable car la température est la même que celle de ma peau. Je ferme alors la bulle, j’appuie sur l’interrupteur qui me permet d’éteindre la lumière et je commence ma découverte.

J’essaie les différentes positions qui m’ont été conseillées, j’en adopte une et je commence à me laisser aller. Sensation étrange au début, une impression d’être en mouvement sur une rivière. Sensation sans doute liée au fait que mon corps n’était pas encore en position totalement immobile. Ensuite, je lâche très rapidement prise. J’ai oublié très rapidement que j’étais dans le noir, enfermé et sur l’eau. Une impression d’être en apesanteur dans un endroit immense complètement déconnecté du temps. Soudainement, la musique relaxante se met en route, je suis un peu perdu, je pense à une erreur de timing, j’ouvre la bulle, regarde l’heure et constate que c’est bel et bien terminé, perte totale de la notion du temps.

Petit scoop, une photo de moi, de face ! La partie noire de mon visage correspond à la partie émergée. À gauche, la bulle fermée me fait penser à un vaisseau dans le film Tron. Je suis sorti de la bulle dans un état de relaxation inimaginable et difficile à décrire.

Comment j’ai connu ces bulles à flotter ? Bonne question ! Il y a quelques années, j’ai lu un article sur un blog à ce sujet. À cette époque, il y avait un centre à Bruxelles et un à Paris. Je ne sais pas si j’ai commenté ce billet, je ne sais pas si la personne suit notre blog, si c’est le cas qu’elle n’hésite pas à se manifester. En continuant ma réflexion, l’excellente série Fringe est revenue à ma mémoire. L’actrice principale, Anna Torv, qui interprète le rôle d’Olivia Dunham, se retrouve plongée dans un cuve de privation sensorielle.

+ + +

L’expérience vous tente ?

+ + +

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le site Les Bulles à Flotter.

Publié dans Blogosth Life, Photos

Projet 52-2022 #30 – Ville ou campagne

Ville ou campagne ?? Je pense que la question elle est vite répondue ! 😀

Blague à part, comme vous avez pu le voir dans les articles qu’Oth a déjà publiés ce mois-ci, nous avons fait une infidélité à la Presqu’île de Guérande pour nos vacances estivales de cette année.

A nous le Limousin et ses Limousines (celles qui ont 4 pattes, pas 4 roues !!), à nous les forêts de châtaigniers et de hêtres, à nous les petits villages, les hameaux et leurs maisons en pierre, à nous les randos/marches/balades diverses et variées, à nous les multiples lacs, étangs, rivières et ruisseaux ! ❤

Dans nos futures publications, on va vous en montrer… du vert, du bleu, du reposant, du souvenir, du pittoresque, du ludique 😉

Suite aux prochains épisodes…

Ceci est ma participation au Projet de Ma’. Comment les autres participants vont-ils composer entre ruralité et urbanité ?