Publié dans Recettes et gourmandises

Délice d’automne

C’est l’automne, les feuilles du cerisier commencent à jaunir, la saison des cerises est finie, nous n’en avons rien vu, le cerisier n’était pas encore à nous. En me promenant sur un sympathique blog (Merci Roger !), j’ai trouvé comment profiter de l’automne et de notre cerisier : faire du vin de cerises ! Il fallait que je me dépêche car, la première règle importante est de cueillir les feuilles entre le 15 septembre et le 7 octobre.

Voici les proportions pour un litre de vin :

80 feuilles de cerisier, 150 g de sucre, un sachet de sucre vanillé, 1 litre de vin rouge (type « Vieux papes ») et un petit verre de schnaps !

Il faut mélanger le tout et laisser macérer pendant 48h.

Ensuite, filtrer avec une passoire.

Servir bien frais & déguster avec modération !

by oth67

Publicités

32 commentaires sur « Délice d’automne »

  1. Cette année, le buffet de cuisine a accueilli les bouteilles de vins de cerise, de pêche, de noix. De quoi soutenir un siège d’amis… A cela j’ajoute ma liqueur de vieux garçon. Si vous ne connaissez pas, c’est un assemblage de fruits au cours de la saison, qui « dorment » dans un grand récipient verre noyant leur chagrin d’être là dans de l’alcool et un peu de sucre. Et c’est un délice.

      1. Cela a vraiment, mais vraiment, le goût de cerises. Pour le vin de pêche, c’est le même protocole. Mais du vin blanc, doux de préférence, à mon avis.
        Pour la liqueur de vieux garçon : un gros récipient en verre qui se ferme bien.
        Et au fil des saisons mettre des cerises, des prunes, des pêches, des pruneaux, des fraises. J’ai même mis des petites mandarines. Un petit peu de sucre à chaque ajout. Et recouvrir au fur et à mesure d’un alcool de fruit.
        Ensuite à oublier (si possible) dans un placard et à l’abri de la lumière. Idéal pour se réchauffer, le soir en hiver. Les fruits accompagnent très très très bien une glace. Et je remplis des jolis petits pots en verre. Que j’habille d’une jolie étiquette avec des mentions sympas style « la douceur des soirées d’hiver »ou « Pour le plaisir » ou « A consommer sans modération ». Et j’offre à mes bons amis à Noêl. Petite attention mais qui est toujours très appréciée.

  2. Merci pour cette belle recette, à condition d’avoir joué la cigale et prévu son hiver dès le mois de juin !! j’y penserai en 2011….

  3. On ne pourra plus chanter :
    « mais il est bien court , le temps des cerises….  »
    puisque voilà des provisions pour l’hiver

    A la bonne vôtre !

  4. Oh je ne connaissais pas, je découvre grace à oth67 votre espace charmant … et cet accueil en bannière qui me réjouit …

    Mais dites-moi ça a un gout de cerise après ??? et pourquoi cette date à respecter ??? Il est trop tard pour moi sans doute ! sourire

    au plaisir
    Servanne

    1. Oui pour le goût des cerises. J’étais sceptique aussi !

      La date, avant que les feuilles jaunissent complètement et après la cueillette des cerises !

  5. Et… de quelle « essence » le schnaps de préférence ???
    Il me semble bien qu’il y ait plusieurs sortes de « schnaps »; oui, je peux encore les distinguer, hips, …
    Ou est-ce indifférent ???
    Merci pour la précision ! 😉

  6. Hum! Tout cela me met l’eau à la bouche… Bravo pour cette belle recette et surtout pour votre magnifique blog.
    C’est un plaisir de le parcourir 😉

    1. Merci Denise !
      Je rajouterais aux indications ci-dessus que le petit goût de cerise est même un peu boisé, ce qui est plutôt sympathique 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s