Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Les Ombres de l’innocence

Essaye d’imaginer…

Une petite fille vient au monde entre ses deux parents qui l’ont tant désirée, tant attendue. Et enfin, elle est là, prête à être choyée et à grandir avec un papa et une maman qui ne veulent que son bonheur. Sa maman est aux petits soins pour elle, les années ne faisant qu’augmenter l’amour qu’elle voue à sa fille adorée.

Facile à imaginer, car c’est ainsi que cela se passe dans la plupart des familles…

Et pourtant, c’est tout le contraire que va subir Alice, la narratrice de ce récit « Les Ombres de l’Innocence ». D’ailleurs comment pouvait-il en être autrement avec un arbre généalogique aussi lourd de secrets, de malveillance, de folie ?

*

*

Alice, c’est elle. Elle qui, en point final à toute cette violence, à cette survie, a frôlé le pire un jour d’avril 2010… Depuis, elle met un point d’honneur à vivre sa vie dans un optimisme à toute épreuve et à faire fi, autant que possible, des petits et gros tracas du quotidien.

J’ai lu son récit pratiquement d’une traite, en ai eu les yeux rouges parfois, et des moments de colère aussi envers ces « individus » qui détruisent ce qu’ils sont censés avoir de plus précieux au monde. Comme j’ai eu l’occasion de le dire à « Alice », son histoire est – malheureusement – digne des Rougon-Macquart. J’utilise le mot « malheureusement » car il s’agit là d’une histoire vraie, pas d’une œuvre sortie de l’imagination d’un auteur de romans.

Ma chère « Alice », je souhaite sincèrement que le fait d’avoir couché ton histoire sur du papier t’apportera la paix tant méritée. Vis à fond l’amour dont tu as manqué, il est devant toi !

Publicités

28 commentaires sur « Les Ombres de l’innocence »

  1. J’ai fait un stage de 4 semaines dans un foyer d’accueil d’urgence pour enfants de 0 à 18 ans et je n’en suis pas encore revenue de ce que j’y ai vu. Une chose est sûre, je ne verrai plus jamais les choses de la même façon.

  2. Un énorme merci à vous!!
    Je crois que la vie ne sera pas assez longue pour vous exprimer ma gratitude!!
    Merci pour votre soutien, pour le partage et votre avis 🙂

    Des bisous

  3. Bonsoir Sev et Oth,

    Merci pour la présentation de cet auteur et de son roman.

    Chaque personne possède un passé plus ou moins heureux. Mes parents ont divorcés quand j’avais 5 ans et mon frère 1 an. Notre père a exercé son droit de visite pendant trois ans avant de nous « abandonner » pour toujours.

    Je comprends un peu ce que ressent Alice, car mon frère à fait lui aussi un AVC. Malheureusement, il ne s’en est pas remis. Il est parti après un coma d’un mois. Il avait…..39 ans.

    Bonne soirée…. vivante,
    Bises à vous deux.

    1. Bonsoir vous deux,
      D’avoir lu son récit fait faire un peu d’introspection et réfléchir à ce que nous avons nous-mêmes vécu.
      Je suis bien désolée pour ton frère qui n’a pas eu la même chance…
      Bonne soirée.

  4. Et à côté de ça il y a des familles détruites par l’absence d’enfant. La vie est souvent dégueulasse, mais malgré ça des gens s’en sortent et c’est ça qui fait la beauté de la vie.

    1. Oui, « Alice » a une force de caractère qui l’a tiré vers le haut !
      Tellement de couples ont un désir d’enfant qui ne se concrétise pas…

  5. J elis beaucoup et c’ets vrai que ces livres témoignages de souffrance te font douter de l’humanité dans l’humain .C’est affreux ce que l’on peut rencontrer comme douleur,souffrance,torture .Bon courage Alice mais je crois que vous n’ne manquez pas ,l’avenir est devant vous

  6. Devinez qui a filé sur am…. pour acheter le livre et devinez qui a été déçue quand elle s’est rendue compte qu’il n’existait qu’en version numérique 😦
    Bon va falloir s’armer alors de patience !

    1. Oui, mon livre est pour l’instant uniquement disponible en numérique pour la simple et bonne raison que j’en suis l’éditrice.
      Les bénéfices des ventes me serviront à éditer la version papier 🙂

  7. Je crois que nous avons tous « ce sale jour » où se brise l’enfance.

    Bon, l’émotion je m’en méfie – la part de réel m’attirerait plus, à titre de témoignage.

    Et combien d’enfants naissent et n’ont pas cette « chance » d’aller plus loin que les premiers jours – je pense aux pays victimes de famines, de guerres, …

    1. Au fait, le livre que tu nous as offert est toujours dans la Pile à Lire, et je ne suis pas prête d’avoir fini celui que j’ai en cours… (700 pages) 😦
      Je te dirais quand j’y serais !! J’ai fait une parenthèse de lecture pour Alice 😉

  8. C’est affreux à dire mais la vérité est que je suis incapable de lire du numérique. Mon attention s’échappe avant la fin d’une page ! La raison d’ailleurs pour laquelle même sur mon blog les textes sont toujours courts ! Alors j’aimerais bien lire ton récit mais je crois que je vais attendre la version papier. Mais heureusement tout le monde n’est pas comme moi !

    1. J’avoue que je me suis tellement laissé porter par le récit que le fait de le lire sur l’ordinateur a été complètement occulté ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s