Publié dans Sorties

Sequana

Pont_Paul_Lamarche_Source_SeineZébulon et Tilou traversent fièrement le pont Paul Lamarche. De nombreuses personnes traversent également des ponts qui passent au-dessus de ce même cours d’eau, sauf que Zébulon et Tilou marchent sur le premier pont de la… Seine ! En arrière plan, un nymphée nous attend.

Source_Seine_SequanaÀ l’intérieur se trouve Sequana, la nymphe des sources de la Seine.

Deesse_Sequana_Source_SeineSequana semble calme et sereine, il faut dire que l’endroit est beaucoup plus bucolique que les autres immenses villes où coule la Seine. Pas de bouchons, pas de stress, pas de gens pressés, pas de pollution…

Publicités

27 commentaires sur « Sequana »

  1. Tatata …
    Wiki nous dit que c’est le second … Et comme Wiki est ma seule, unique et archi fiable source de renseignements …. 😉
    Profitez bien quand même !

  2. Bonsoir,
    J’ai eu l’occasion de visiter les sources de la Seine à trois reprises. La première fois dans l’objectif de réaliser une grande aventure : longer toute la Seine à pied, de la source à la mer. Cela me demanda un mois au total. C’était en juillet 2004, un été pluvieux contrairement à cette année.

    Je confirme qu’il s’agit bien du premier pont, au sens initial du mot pont.

    En effet, lorsque fut érigée la grotte artificielle accueillant la sculpture de Séquana, on aménagea aussi un vaste bassin pour accueillir les eaux de la source. Le conduit de sortie des eaux du bassin passe sous un chemin de terre. Ou plus exactement, les paysagistes ont planifié un chemin d’accès et de visite tout autour du bassin et de la sculpture. Les visiteurs devaient donc pouvoir stationner en face de la sculpture, juste à l’endroit où le ruisseau s’écoule en un mince filet d’eau hors de la grotte.

    Du point de vue du vocabulaire cet endroit s’appelle plutôt une esplanade. L’ensemble fait partie de la structure du bassin monumentale, c’est la raison pour laquelle on ne peut pas l’appeler « Pont ». Mais, je le reconnais, c’est une question de vocabulaire, les premiers centimètres de la Seine coulant effectivement sous ce chemin de terre.

    Au sujet de Séquana, la sculpture présentée au milieu de bassin fut baptisée « la nymphe de la Seine ». Toutefois, Séquana n’est pas une nymphe, mais la déesse de la Seine. C’est justement à la suite des fouilles archéologiques au XIX° siècle qu’on découvrit les ruines d’un sanctuaire gaulois aux sources de la Seine, et ainsi l’existence de Séquana.

    A tout hasard, si le sujet de vous intéresse, voici un lien vers une page présentant la différence entre la nymphe de la Seine et la déesse de la Seine : 2 personnages totalement différents, avec chacune leur particularité.
    voici la page : http://sequana.fr/11.html

    Et si jamais vous aviez des questions, j’y répondrais volontiers.

  3. Je connais beaucoup de grands ponts qui enjambent un fleuve animé, bordé de villes bruyantes.Ah, si ce mince filet d’eau avait su tout ce qu’il aurait à traverser et à subir …en s’élargissant!!
    L’endroit est superbe…et les marcheurs dynamiques.
    Bises à vous quatre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s