Publié dans Arts & lettres, Sorties, virées et randos

Sur la piste des Stork #3

Si vous traversez un pont de Strasbourg, vous avez des chances de croiser une cigogne.

Vous pouvez être sur un pont, attendre votre tram et faire une belle rencontre.

Une soirée bien arrosée peut également vous faire voir double…

Pour cette cigogne, il faut avoir le bras bien tendu et ne pas laisser tomber son téléphone sur… l’autoroute ! Petite précision, ce ne sont pas mes poils que l’on voit dépasser sous la rambarde…

Les autres Stork capturés sont ICI

 

Publié dans Arts & lettres, Sorties, virées et randos

Sur la piste des Stork #2

Vous voulez en voir beaucoup sans parcourir toute la ville ? Facile ! Rendez-vous dans la rue Saint-Michel, rue proche du Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg.

Ma pomme est également au centre de cette magnifique frise de mosaïques !

Avant de regarder les réponses, essayez d’identifier ces différents collages.

Lire la suite de « Sur la piste des Stork #2 »

Publié dans Arts & lettres, Sorties, virées et randos

Sur la piste des Stork

Kezaco ? Stork en alsacien et en anglais veut dire cigogne. Stork est également un artiste fan du pixel art et du collage de mosaïque en milieu urbain. Strasbourg est devenu l’un de ses terrains de jeux favori. Vous en trouverez également à Paris ! Sév en a publiée une pour sa photo du mois, Moko en présente régulièrement et l’excellent site Street Art Map – Strasbourg vous dit tout sur les meilleurs spots de street art et de graffiti à Strasbourg. Pister les Stork permet de (re)découvrir Strasbourg autrement. J’ai échangé mon chapeau melon contre le chapeau d’Indiana Jones et je suis parti sur la piste de ces petits carrés de mosaïque.

Quand le street art fait un petit clin d’œil artistique au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg. Fair-play entre collègues !

Le Nouvel Hôpital Civil de Strasbourg attend une livraison pour la maternité.

Même pas peur !

à suivre…

Publié dans Blogosth Life

Je marche seul…

… avec un but (un déplacement bref) et avec mon mobile (pour ne pas dépasser une heure). Tout seul et anonyme (non, j’ai ma carte d’identité sur moi). Généralement, je sors le matin afin de croiser le moins de monde possible. J’évite les endroits étroits et, tel Pac-Man, j’avance, je tourne à droite, à gauche, je traverse et parfois je fais demi-tour quand je croise un fantôme…

Que mes pas qui résonnent, je marche seul… Mes pas pourraient presque résonner tellement la ville est calme, limite abandonnée. Se promener sans un bruit, c’est vraiment très étrange, surtout que c’est même écrit sur les bus ! Euh, déjà l’épisode 2 ? Est-ce que l’on nous cacherait (encore) quelque chose ? Coucou Emily Blunt…

De nouveaux déchets commencent à faire leur apparition :

Sinon, je vous parlerai bientôt de ma nouvelle potine, Storky.

Portez-vous bien !