Publié dans Blogosth Life, Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Projet 52-2020 #35 – Héros

Le samedi, c’est le rendez-vous hebdomadaire initié par Ma’ 🙂

Eh oui, le Projet de Ma’ m’a tellement plu en 2019 que je rempile pour 2020 🙂 ! Cliquez donc sur la liste ci-dessous pour voir les règles du jeu :

Pour cette trente-cinquième semaine de l’année 2020, le thème du Projet de Ma’ est Héros.

Comme vous le savez peut-être, nous étions, pour la troisième fois consécutive, en vacances sur la Presqu’île de Guérande. Et comme vous ne le savez peut-être pas, j’aime lire des polars régionaux des endroits que je connais suffisamment bien pour pouvoir « visualiser » tout (ou presque) le déroulement de l’intrigue.

La Presqu’île a l’air d’inspirer pas mal d’auteurs. C’est ainsi que l’an dernier, j’ai acheté plusieurs bouquins dont elle était l’héroïne. Et j’ai réitéré cet été en me procurant, entre autres, les trois livres ci-dessus, du même auteur, et qui ont pour héros le Commissaire Anconi, figure attachante de la police parisienne, qui vient enquêter en Bretagne sud. Les trois histoires se déroulent respectivement en 1990, 1991 et 1992. Autant vous dire que les techniques d’investigation et de communication ne sont pas celles d’aujourd’hui 😉 et c’est ça aussi qui met du sel (de Guérande, mouah ah ah !!!) et de l’authenticité dans ces romans !

Le Commissaire Anconi est grand consommateur de cachous (comme nous, il aime la réglisse !), vit dans une péniche sur la Seine accompagné de sa charmante épouse hollandaise et apprécie les bonnes tables de la Presqu’île 🙂 Et bien sûr, il vient toujours à bout des enquêtes qu’il doit démêler !

L’écrivain Rémi Devallière est publié aux Editions Alain Bargain 🙂 Et zut, j’aurais pu le voir en dédicace pendant nos vacances guérandaises… pfff… ça sera pour l’année prochaine…

***

Et chez vous, qui sont vos héros, héroïnes ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Vu & apprécié #3

Prodigal Son, une série qui est montée progressivement en puissance avec une fin de saison 1 très inattendue et surprenante. Vivement la saison 2 ! Le Dr Martin Whitly, surnommé Le Chirurgien, est un tueur en série qui se trouve sous les verrous. Son fils, Malcolm Bright est un profiler qui aide la police à retrouver les criminels car il comprend le fonctionnement de leur esprit.  Sa fille, Ainsley Withly est une jeune journaliste aux dents longues. Malcom & Ainsley vont être contraints de renouer des liens avec leur père pour des raisons professionnelles. Sont présents dans la série, Bellamy Young (vue et appréciée dans Scandal) et Lou Diamond Phillips (La Bamba).

Pour ceux qui suivent le blog, vous savez que j’apprécie les films qui comportent des boucles temporelles. C’est grâce à ces films que j’ai découvert Emily Blunt. En voici un autre, plus familial et plus sentimental : Il était Temps. Le jour de ses 21 ans, le père de Tim Lake lui apprend que les hommes de la famille ont la faculté de voyager dans le passé. Tim va essayer d’améliorer sa vie amoureuse qui est assez désertique… Il va découvrir qu’il ne peut pas tout changer et que si une personne ne veut pas tomber amoureuse de lui, il ne pourra pas faire grand chose (Râteau avec Margot Robbie, aïe, aïe…). Il comprendra que rien n’est acquis s’il retourne modifier le passé ! Rachel McAdams tombe amoureuse de lui, il retourne dans le passé pour aider un ami et à son retour, sa belle ne fait plus partie de son espace temps ! Une fois devenu père (oui, il a réussi à retrouver sa belle !), il ne pourra plus remonter le temps avant la naissance de son enfant, ce qui va l’obliger à faire des choix de vie. Un très beau film.

Un coup de cœur pour Sév et moi car nous ne nous attendions pas à un thriller aussi bien ficelé ! Neuf traducteurs sont enfermés dans un bunker très luxueux pour traduire le dernier tome d’une série à succès : Dedalus. Comme indiqué sur l’affiche, 10 pages fuitent sur Internet alors qu’ils n’ont aucun moyen de communication avec l’extérieur ! Qui, comment et surtout pourquoi ? Ces trois questions nous ont tenus en haleine pendant tout le film et nous sommes allés de surprise en surprise ! Lambert Wilson est très autoritaire et mégalo dans son rôle d’éditeur. Sont présents dans le film, Olga Kurylenko (une James Bond Girl française, cocorico !) et Patrick Bauchau (vu et apprécié dans Le Caméléon).

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Mary, Pamela & Walt

Nous ne sommes pas de gros consommateurs de TV mais nous recevons la newsletter d’un programme TV chaque jour, surtout pour savoir si certaines séries que nous suivons reprennent. Cela permet également de jeter un œil au kazou ! Un jour j’ai été attiré par ce titre : Dans l’ombre de Mary ! Kezako ?

Un film surprenant qui nous apprend que Walt Disney a mis plus de 20 ans à tenir une promesse faite à ses filles : Adapter sur grand écran le roman de Pamela Lyndon Travers, Mary Poppins ! Un film qui permet de découvrir le monde du cinéma sous un angle inhabituel. D’écouter les discussions, négociations, désillusions d’une auteure face à la machine Disney. D’observer les premiers croquis, storyboards et d’écouter les premiers jets des chansons de ce futur film à succès.

 

Après avoir vu les « coulisses », nous nous sommes plongés ou replongés dans Mary Poppins avec toujours en tête, le film précédent. Une comédie musicale plutôt magique et des effets spéciaux assez surprenants pour l’époque ! Le film date de 1964, 2 ans avant la mort de Walt Disney. Pensez-y si vous regardez ce film totalement « Supercalifragilisticexpialidocious » !

 

Il ne me restait plus qu’à regarder Le retour de Mary Poppins, avec Emily Blunt. Jane & Michael, enfants dans le premier film, sont devenus adultes et Mary Poppins revient pour aider, encore une fois, la famille Banks. Quand elle arrive au 17 allée des Cerisiers, elle dit à Michael : Fermez donc la bouche Michael, vous avez l’air d’un poisson hors de l’eau ! Réplique prononcée par Julie Andrews dans le premier film. Cerise sur le gâteau, la présence de Dick Van Dyke dans ce second volet ! Il a actuellement 94 ans ! Une très bonne suite tout aussi magique et surprenante que le premier volet !

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Projet 52-2020 #21 – Bibliothèque

Le samedi, c’est le rendez-vous hebdomadaire initié par Ma’ 🙂

Eh oui, le Projet de Ma’ m’a tellement plu en 2019 que je rempile pour 2020 🙂 ! Cliquez donc sur la liste ci-dessous pour voir les règles du jeu :

Pour cette vingt-et-unième semaine de l’année 2020, le thème du Projet de Ma’ est Bibliothèque.

Je vous ai sorti d’une de nos bibliothèques ce livre que je me suis procuré dès notre arrivée en Alsace, en décembre 2001 (Déjà ? Que le temps passe vite !!). Le ton est donné dès la couverture, hein Antiblues ??!!? 😀 😉

Quelle image avez-vous de l’Alsace et de ses habitants ? Des préjugés que je me ferai un plaisir de « démonter » ? Des questions à me poser ? Hopla !!

***

Et chez vous, comment est la bibliothèque ?

Publié dans Blogosth Life, Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Vintage

Le 28 avril, Antiblues posait cette question : Êtes vous vintage ? 

J’ai donc farfouillé un petit peu et j’ai trouvé ces objets :

Je laisse l’œil expert d’Antiblues analyser mes trouvailles !

En revanche, je veux juste préciser que Mylène Farmer n’est pas vintage mais ce type de billet, oui ! Maintenant, ils sont aussi tristounets qu’une feuille de PQ…

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Projet 52-2020 #15 – Cloche

Le samedi, c’est le rendez-vous hebdomadaire initié par Ma’ 🙂

Eh oui, le Projet de Ma’ m’a tellement plu en 2019 que je rempile pour 2020 🙂 ! Cliquez donc sur la liste ci-dessous pour voir les règles du jeu :

Pour cette quinzième semaine de l’année 2020, le thème du Projet de Ma’ est Cloche.

Non, vous n’aurez pas les cloches de Pâques !!

J’ai eu comme une fulgurance pour illustrer ce mot. Je me suis souvenue que j’avais cette BD dans notre bibliothèque. Vous connaissez ? 😉

***

Et chez vous, quelle cloche ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

L’agence

Encore une petite boucle temporelle, mais dans un registre un peu différent !

Le grand patron a prévu un destin politique à David (Matt Damon) sauf qu’un jour, il croise Elise (Emily Blunt, encore elle…) qu’il n’aurait jamais dû rencontrer car il était censé renverser sa tasse de café sur sa chemise et arriver en retard à son travail. Lorsqu’il arrive à son bureau, le temps et les personnes sont figés. Les hommes du grand patron, de l’agence, sont en train de manipuler ses proches pour qu’il reprenne le chemin qui devait lui être destiné.

David a craqué pour Elise, il n’arrive pas à l’oublier malgré les nombreuses interventions des hommes de l’agence. Hommes qui portent des chapeaux pour une raison bien précise et qui ouvrent les portes en tournant dans un sens tout aussi précis ! Ces « artifices » permettent de prendre des raccourcis temporels. Je ne vous en dit pas plus pour ne pas trop spoiler.

J’ai l’impression qu’elle me suit dans mes visionnages !

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Projet 52-2020 #5 – Bouton(s)

Le samedi, c’est le rendez-vous hebdomadaire initié par Ma’ 🙂

Eh oui, le Projet de Ma’ m’a tellement plu en 2019 que je rempile pour 2020 🙂 ! Cliquez donc sur la liste ci-dessous pour voir les règles du jeu :

Pour cette cinquième semaine de l’année 2020, le thème du Projet de Ma’ est Bouton(s).

C’est beau Strasbourg, hein ??!!? Là, à gauche, c’est le Lycée International des Pontonniers 🙂

Quel est le rapport avec la Choucroute ???

C’est pourtant simple capillotracté ! Il faut bien que j’appuie sur des boutons pour allumer tous ces appareils et mettre le bon programme !

En l’occurrence, cette semaine, j’ai pris le temps de regarder Chasseurs d’Appart. D’habitude, je n’ai pas trop le temps, mais quand il s’agit de Strasbourg ou de Metz, je ne peux pas ne pas regarder ❤

Il y a eu des agents immobiliers sympathiques et attachants, un Stéphane Plaza égal à lui-même, et des clients agréables. Un coup de cœur pour le jeune couple d’architectes et le bien qu’ils ont acheté et qui leur correspond à 200 %. Curieuse de savoir ce qu’ils ont fait de cette pépite… 😉

Et j’aime bien ce nouveau principe où Le maître de cérémonie se met lui-même en compétition 😉

Vous aimez ses émissions ?

***

Et chez vous, comment avez-vous interprété le(s) bouton(s) ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 7

Le compteur tourne entre des coups de fourchettes, des bulles de Champagne et autres festivités de Noël. Voici un petit trio fort sympathique à visionner.

Prêtemoi ta main à Noël. Pourquoi ? Parce que cela change un peu (beaucoup) des sujets classiques que l’on peut trouver dans un téléfilm de Noël. Christy (Kelley Jakle) doit préparer Hanoucca pour un de ses clients. Ses connaissances dans ce domaine sont nulles. Elle se fait aider par un ami juif qui a besoin de quelques notions sur le Noël chrétien pour plaire à sa petite amie ! Les quiproquos sont bien au rendez-vous ! Je peux juste vous dire qu’il ne faut pas s’embrasser sous une branche de persil ! Le titre en anglais est plus approprié.

Miracle à Manhattan. Pourquoi ? Un téléfilm qui date de 2010 qui colle parfaitement à la tradition de Noël. Le rayon jouet d’un magasin fait le pari (impossible) de ne vendre que des jouets traditionnels malgré la concurrence féroce d’un jouet high-tech que tout le monde veut. Un soupçon de magie avec une fée aux cheveux blancs qui va s’arranger pour que Noël soit un vrai Noël !

Le bel inconnu de Noël. Pourquoi ? Amalie (Ashley Newbrough) reçoit une déclaration d’amour anonyme en provenance de son village natal. Ses recherches sont semées d’embuches (de Noël) et de quiproquos. Le tout étant mené dans un bon rythme. Les ingrédients nécessaires pour passer un bon moment sont donc réunis !

Des chouettes téléfilms à nous proposer ?

 

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 6

Le compteur s’est un peu étoffé depuis le dernier billet, ce n’est pas encore le rythme de croisière, mais c’est déjà un bon début. La cuvée 2019 peut parfois paraître déroutante car certains téléfilms sont surcousus de fils blancs ! Pour moi, un bon téléfilm de Noël doit respecter un bon dosage de quiproquos et/ou avoir une boucle temporelle pour bien me divertir. En voici quelques-uns :

Noël dans la peau d’une autre. Pourquoi ? Parce que deux jeunes femmes, aux vies totalement opposées, se retrouvent dans le corps de l’autre suite à leur passage dans une étrange boutique de Noël. Un téléfilm forcément bourré de quiproquos, bien servi par les deux actrices et le tout avec un bon rythme.

La proposition de Noël. Pourquoi ? Les quiproquos sont connus depuis le début, l’héroïne principale doit se trouver un faux petit ami pour faire bonne figure devant son ex et sa nouvelle petite amie, lors d’une réunion de famille. Un contrat est même passé entre les deux protagonistes. J’aime bien également l’actrice, Hilarie Burton.

La clé d‘un Noël réussi. Pourquoi ? Il n’y a pas énormément de quiproquos. Cependant, il y a beaucoup de rythme donné par l’actrice Jill Wagner que je trouve très pétillante dans ce téléfilm. Il y a également une petite claque donnée au machisme dans cette production. En effet, quand Jill Wagner arrive à Evergreen, petit village américain typique de Noël, c’est elle qui s’arrête sur le bord de la route pour aider un homme en panne avec sa vieille camionnette rouge. Petit clin d’œil à Evergreen qui a déjà servi de cadre à d’autres téléfilms de Noël.

Votre compteur avance ?

Des chouettes téléfilms à nous proposer ?

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 5

La saison a déjà bien démarré, les premiers téléfilms ont été diffusés avec parcimonie dès les vacances de la Toussaint. Maintenant, les vannes sont bien ouvertes ! Je suis encore en mode « picorage » car je n’en ai vu que 5 ! Le temps ne s’allonge malheureusement pas en ce moment. J’aurai l’occasion de me rattraper un peu plus tard.

Un fiancé à louer pour Noël est mon préféré pour l’instant. Une application va permettre à des célibataires de se rendre à des événements accompagné(e)s et sa créatrice doit la tester pour trouver des investisseurs. Je ne vais pas vous raconter la fin, c’est une production Hallmark ! Petit plus, la présence de Super Jaimie !

Noël en héritage, le plaisir de retrouver Alicia Witt, qui est une actrice récurrente dans les téléfilms de Noël ! C’est le septième que je vois avec elle. Oui, je sais, j’ai vu beaucoup de téléfilms lors de la dernière saison, le sevrage a été difficile… Sinon, c’est l’histoire d’Emma Reynolds qui revient fêter Noël dans sa ville natale après de longues années.

Les souliers de Noëlle, des souliers qui permettent de revivre certains événements et d’oser d’autres choix qui pourraient modifier le sens de votre vie. Les amateurs de La fête à la maison auront le plaisir de retrouver Candace Cameron Bure !

 

Vous en avez vus ?

Des chouettes téléfilms à nous proposer ?

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Mylène Farmer – Le Film – 2019

Petite séance nostalgique et de révisions !

Une occasion pour moi de voir ce show apocalyptique sous différents angles. De voir Mylène de beaucoup plus près, très concentrée, parfois très émue, pleine de charme et habillée de superbes tenues de qui vous savez. Découvrir Sting qui n’avait pas choisi mes dates pour venir, pffff… De revoir cette ambiance de « ouf » qu’il y avait à Paris. Ambiance quasi inexistante dans la salle où j’étais… Et surtout de me dire : j’y étais !

À la fin du film, un message de Mylène Farmer, paroles de la chanson L’autre.

(source message : https://www.mylene.net/)

 

Publié dans Arts & lettres, Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Projet 52-2019 #44 – Conte

Le samedi, c’est le rendez-vous hebdomadaire initié par Ma’ 🙂

Cliquez sur la liste des thèmes ci-dessous pour voir les règles du jeu :

Pour cette quarante-quatrième semaine, le thème du Projet de Ma’ est Conte.

Aaaaah, Le Horla ! J’y avais pensé assez tôt dans la semaine, pour illustrer le mot « conte », mais je ne voyais pas vraiment Le Horla comme un conte. Pour moi, c’est une nouvelle. Point. Eh bien pas seulement. En fouinant, je me rends conte compte (mouah-ah-ah !!) qu’il s’agit bien d’un conte. Fantastique (re-mouah-ah-ah !!), dans tous les sens du terme 😉

Voilà un écrit de Maupassant que j’ai étudié en classe de seconde – il y a bien longtemps – et que j’avais fortement apprécié. Au point qu’il a fait tous mes déménagements et que je le relis avec plaisir de temps en temps.

Tiens, en ouvrant le livre, j’ai remarqué que mon numéro de « seconde » est le même que celui de Kraken Boy. Jolie coïncidence ! 🙂

Vous connaissez Le Horla ? Vous aimez ? Vous n’aimez pas ? Pourquoi ?

***

Et chez vous, quel conte s’invite ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Projet 52-2019 #40 – Monumental

Le samedi, c’est le rendez-vous hebdomadaire initié par Ma’ 🙂

Cliquez sur la liste des thèmes ci-dessous pour voir les règles du jeu :

Pour cette quarantième semaine, le thème du Projet de Ma’ est Monumental.

Monumental, c’est le nom du dernier album de KADEBOSTANY.

KADEBOSTANY, kezako ? C’est un collectif créé il y a déjà une quinzaine d’années par Guillaume Bozonnet, producteur lausannois, Président auto-proclamé de la République de Kadebostany.

Le titre que je vous laisse en écoute et en visuel « Mind if I stay » raconte la genèse de ce pays imaginaire.

Regardez-moi ces paysages de fou, écoutez de la première seconde (superbe intro), voix de la chanteuse Kristina au top, mélodie et orchestration fascinantes, un interlude sympathique, et allez jusqu’au bout, jusqu’à la dernière seconde, vous entendrez les petits oiseaux 😉 Bref, j’adore cette chanson et sa vidéo !

 

***

Et chez vous, qu’y a-t-il de MONUMENTAL ?

 

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Looper

Dans un dernier billet ciné, je vous ai parlé d’Edge of Tomorrow et de films avec boucle temporelle. J’en ai trouvé un autre qui m’a bien captivé : Looper.

À gauche, Joe (Joseph Gordon-Levitt) et à droite… Joe (Bruce Willis) plus âgé.

Au milieu, il se rencontre…

Un Looper est un tueur à gages qui doit élimer des personnes du futur (2074). Ces victimes sont donc envoyées dans le passé pour être abattues et surtout pour que leur corps disparaisse sans laisser de trace dans le futur. Pas de trace, pas de preuve ! Un Looper est rémunéré en lingots d’argent envoyés du futur, scotchés sur leur cible. Lorsqu’il reçoit des lingots d’or, cela voudra dire que son contrat de Looper est terminé, qu’il est libre et qu’il pourra vivre jusqu’en 2074 car sa dernière cible, c’est lui-même, envoyé de 2074. La boucle est donc bouclée, pas de trace dans le futur et dans le passé.

Joe (Bruce Willis) est donc envoyé dans le passé pour être éliminé par lui-même… Sauf qu’il s’est préparé à ce voyage, il ne veut pas mourir pour profiter de sa vie paisible en 2074. Le Joe du passé souhaite profiter de ses lingots… Je ne vais pas spoiler le film mais la fin est assez inattendue.

Après l’avoir vue se battre contre des mimics, avec des armes sophistiquées dans Edge of Tomorrow, j’ai eu le plaisir de retrouver Emily Blunt avec un fusil classique pour se dépatouiller des histoires de Joe et Joe…

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Edge of Tomorrow

Un second billet axé TV, pour un film regardé par hasard sur TF1. En jetant un œil sur la newsletter TV du programme du jour, je tombe sur ce film. Machinalement, je clique sur la photo et me retrouve sur le site pour lire le résumé et éventuellement regarder un extrait. Et j’ai bien fait !Pourquoi j’ai bien fait ? Rien à voir avec la SF et l’invasion des mimics. Rien à voir avec la présence d’Emily Blunt et de Tom Cruise. Rien à voir avec les références à la bataille de Verdun et un final dans un Paris dévasté. Non, l’élément déclencheur a été pour moi, la boucle temporelle liée à cette histoire ! En effet, Tom Cruise, lors d’un combat, meurt en explosant avec un mimic. Il se réveille alors 24h plus tôt, le jour où il doit intégrer une escouade pour combattre l’ennemi. À chaque fois qu’il va mourir, il se retrouvera à ce point de départ. Il pourra à chaque fois mettre en œuvre une stratégie pour vaincre les mimics et se former au maniement de certaines armes.

J’ai toujours aimé les films / séries avec des boucles temporelles (Timeless récemment, Fringe, Retour vers le futur…). Un jour sans fin fait partie de mes films préférés. Je ne lui ai jamais consacré de billet mais j’en ai une fois parlé lors d’un Tag du RoiJoyeux. Il me demandait :

Une suite serait prévue pour ce film. Est-ce que la boucle temporelle sera toujours là ?

Et vous, vous aimez les boucles temporelles dans les séries / films ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Lecture de l’été

Été 2019, nous sommes retournés en pays guérandais pour passer nos vacances. L’édition 2018 nous avait tellement ravie que nous n’avons pas trop réfléchi à une éventuelle nouvelle destination. Lors d’une séance de shopping breton, pendant les soldes, Sév s’est acheté un roman local « Jeu de quilles au pays guérandais » de Firmin Le Bourhis. Sév l’a dévoré ! Petit moment d’égarement (je suis plus un lecteur de livres avec images et bulles que sans…), j’ai commencé à le lire et j’ai très vite accroché et terminé ce roman !

Pourquoi nous avons adoré ? Tout simplement parce qu’une bonne partie de l’histoire se trouve dans des endroits que nous avons déjà visités et appréciés : La Turballe, son port, l’hôtel « Les chants d’ailes », les marais salants, Pen Bron, Piriac-sur-Mer…

La quatrième de couverture :

Tout commence par une noyade dans l’Odet près de Quimper, qui, à première vue, est accidentelle. Mais certains éléments de l’enquête de routine interpellent le capitaine Le Duigou et le lieutenant Bozzi, aussi leurs investigations vont-elles les conduire à La Turballe. Alors que celles-ci piétinent, un événement survenu à Piriac-sur-Mer relance l’affaire qui, d’échec en espoir, va mener nos deux policiers dans le labyrinthe d’une enquête fort complexe. En trouveront-ils le fil d’Ariane ?

 

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres, Curiosités & Insolites

La photo du mois #106

106ème participation pour Blogosth, depuis que nous avons intégré le groupe en novembre 2010, sans interruption !

Thème : Mythes et Mythologie(s), choisi par Pink Turtle (https://pinkturtle.blog)

En tant que messins d’origine, nous avons notre animal mythique rien qu’à nous, notre emblème national régional messin : Le Graoully. Il a été très méchant avec la population, a été terrassé par l’Évêque Clément, mais Metz en a quand même fait son animal-fétiche !

Je vous présente un joli livre illustré par Laurel, messine d’origine également. Il raconte aux petits (et aux grands aussi !) la légende du Graoully, dragon terrifiant qui terrorisa les habitants de la ville de Metz, et qui fut vaincu par l’Évêque Clément. Celui-ci enroula son étole autour du cou du dragon et alla le noyer dans la Seille toute proche.

D’autres mythes chez les amis :

Lavandine, La Tribu de Chacha, Eurydice, Mamysoren, Josette, Krn, Josiane, magda627, Who cares?, Morgane Byloos Photography, Travelparenthesis, Jakline, DelphineF, Mirovinben, Alexinparis, Laurent Nicolas, Giselle 43, Pink Turtle, écri’turbulente, Xoliv’, Céline in Paris, Sous mon arbre, Cara, Pilisi, J’habite à Waterford, Philisine Cave, Gilsoub, Julia, FerdyPainD’épice, Gine, Christophe, Marie-Paule, Amartia, Frédéric, Escribouillages, Brindille, Betty, Tambour Major, El Padawan, Renepaulhenry, Lilousoleil, Akaieric.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Timeless

Coup de cœur pour une série (encore) diffusée (trop rapidement) par la 1 !  L’histoire est simple : Une machine à voyager dans le temps a été volée à la société Mason Industries dans le but, évidemment, de modifier certains moments de l’Histoire, pour empêcher Rittenhouse, une organisation secrète, de diriger les USA. Trois personnes sont envoyées à la recherche de ces malfrats : Lucy Preston (une historienne), Wyatt Logan (un militaire) et Rufus Carlin (le pilote).

Pourquoi nous avons craqué pour cette série ? Pour les différentes rencontres et lieux historiques assez surprenants : JFK, Ian Fleming, Fort Alamo, Katherine Johnson, la NASA, Bonnie & Clyde, Al Capone, Hemingway, Joséphine Baker et bien d’autres !

Vous avez sans doute remarqué que Rufus Carlin est noir. En fonction de l’époque où il se trouvait, il pouvait être considéré comme un esclave, un domestique ou un homme libre. Cela a pimenté certains épisodes.

Pour ce trio de voyageurs dans le temps, il y avait un point important à ne pas négliger avant de partir : s’habiller en fonction de l’époque choisie ! Quelques photos de Lucy Preston, interprétée par Abigail Spencer :

 

 

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Mylène Farmer 2019

1989-2019, le calcul est rapide, cela fait 30 ans entre la première tournée de Mylène Farmer et sa série de concerts parisiens. Cela fait également 6 ans qu’elle n’était plus montée sur scène (Timeless 2013), l’attente a été longue… 7 tournées en 35 ans de carrière ! En 2019, elle s’est installée pour 9 dates à Paris La Défense Arena. J’ai fait la queue « numériquement » pendant un certain temps pour avoir mon précieux sésame, il ne me restait plus qu’à attendre le mois de juin.

Paris La Défense Arena, un temple de la musique ! 9 Dates, plus de 235 000 fans ! Une ambiance de folie pour un concert complètement apocalyptique ! Mylène Farmer a fait son entrée dans un disque lumineux qui tournait au milieu de la foule. Une fois posée, elle rejoint la scène et le show XXL peut commencer !

De chaque côté de la scène, deux écrans géants (cachés par les rayons jaunes sur ma photo) ainsi que de nombreux petits écrans au plafond. Il était difficile de ne pas voir Mylène Farmer pendant ses concerts. Une setlist très variée : Interstellaire, Sans Logique, Rolling Stone, Pourvu qu’elles soient douces, Stolen Car (en duo virtuel avec Sting sauf pour une des dates !), Des larmes, California, M’effondre, L’Âme-Stram-Gram, Un jour ou l’autre, Ainsi soit je…, Innamoramento, Sans contrefaçon, Histoires de fesses, Sentimentale, Désenchantée, Rêver, Je te rends ton amour, Mash-Up Fuck them all / C’est dans l’air et pour finir, une belle surprise : L’Horloge (Titre qui ouvrait son premier concert en 1989). 2h de frissons et de pur bonheur !

Un des moments toujours très intense des concerts de Mylène Farmer, celui où elle interprète le titre « Désenchantée » et où la foule la suit à l’unisson ! Une véritable communion sur ce titre phare. Pour cette chanson, Mylène Farmer s’envole au-dessus du public sur d’énormes pavés lumineux. Phénoménal !

Une fin de concert « à la Mylène Farmer », vêtue d’un splendide ensemble rouge, elle interprète L’Horloge (Baudelaire adapté par Laurent Boutonnat). Les flammes de l’enfer sont là pour faire disparaître la chanteuse, le concert est alors terminé.

Concert ultime, ultime concert, elle seule le sait…