Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Vu & apprécié #4

Peaky Blinders, une série conseillée par N°1 que nous avons dévorée en famille. Pendant l’entre-deux-guerres, une famille, les Shelby, tente de se faire une place à Birmingham et ses environs en faisant du trafic d’armes, d’alcool, des paris clandestins… À sa tête, Thomas Shelby, joué par Cillian Murphy, est prêt à tout pour agrandir son territoire et s’enrichir. Un univers sombre et rythmé à souhait par une musique complètement décalée par rapport à l’époque. Le nom « Peaky Blinders » vient de l’utilisation des lames de rasoir cachées dans leurs casquettes ! La série vient d’être endeuillée par la disparition d’Helen McCrory qui interprétait Tante Polly.

The Hunt, un film qui, d’habitude, n’entre pas vraiment dans mes choix. Je l’ai découvert sur le site de Jujume80 et je n’ai pas été déçu du voyage. Plusieurs individus se retrouvent bâillonnés et attachés en pleine nature, ils arrivent à se libérer, découvrent une caisse remplie d’armes et comprennent très vite qu’ils vont servir de gibier à des gens fortunés et pas très fréquentables. Mais, il y a un mais, ces derniers ne pensaient pas tomber sur une personne, Crystal, jouée par Betty Gilpin, qui allait tout faire pour sauver sa peau et essayer de découvrir qui se cache derrière ce jeu macabre. Pour ne rien vous cacher, une partie du casting disparait assez rapidement. Pour les amateurs de poésie, il y a une réinterprétation magnifique du Lièvre et de la Tortue.

Les Miller, une famille en herbe, une comédie complètement farfelue et remplie de rebondissements. David Burke, petit dealer, doit un gros paquet d’argent à son fournisseur. Pour éponger sa dette, il doit récupérer une énorme cargaison de drogue au Mexique. Pour passer inaperçu, il va s’inventer une famille en recrutant sa femme (une voisine strip-teaseuse), un fils (un voisin puceau) et une fille (une fugueuse). Ils vont voyager dans un immense camping-car. Le pitch ne fait pas forcément rêver mais la détente et la rigolade sont au rendez-vous. L’un des méchants est joué par un acteur français, Tomer Sisley. Emma Roberts ira, cette fois, jusqu’au bout du film, contrairement au précédent 😉

Vous avez sans doute reconnu Jennifer Aniston, l’interprète de Rachel dans Friends ? Dans ce film, pendant le voyage en camping-car, la famille cherche à écouter de la musique et zappe sur la radio jusqu’à trouver Waterfalls du groupe TLC qu’ils vont chanter à leur manière. La production du film a eu la bonne idée de faire une petite farce à Jennifer Aniston et surtout de la filmer !

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

J’t’emmène au vent – Léa Paci

En décembre 2018, je vous ai parlé de cette jeune chanteuse à la voix extraordinaire, Léa Paci. Un album à son actif et de nombreuses reprises magnifiques. Un second opus était prévu ainsi qu’une tournée, le virus en a décidé autrement… Il va falloir patienter encore un peu ! J’ai récemment découvert cette petite pépite musicale, une reprise de J’t’emmène au vent (Louise Attaque – 1997) en collaboration avec Tigarah. Une vidéo bien acidulée et vintage à souhait.

Petit rappel, pour les nostalgiques, avec la vidéo de Louise Attaque :

Et en bonus, une reprise accoustique de Perfect (Ed Sheeran) sur Chérie FM :

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Jessica Jones

Une découverte surprenante, étrange et fascinante ! Tout le monde connaît l’univers de Marvel et de ses super-héros. Les super-héroïnes sont souvent représentées dans des tenues très moulantes et ont souvent de grandes capacités respiratoires… J’en ai découvert une totalement différente, et pas uniquement sur le plan physique.

Jessica Jones, interprétée par Krysten Ritter, est une détective privée dotée d’une force surhumaine. Un pouvoir qu’elle évite de montrer, le déroulement de la série vous dira pourquoi et comment elle l’a eu. Son agence, Alias Investigations, se trouve dans un immeuble mal fréquenté d’East Village. Vous allez me dire que, pour l’instant, c’est du « classique ».

Que nenni, la jeune femme est un personnage assez sombre, assez direct et violente, qui utilise un langage sans filtre…

… et qui consomme beaucoup d’alcool ! J’ai oublié de vous dire qu’elle a perdu ses parents et son frère dans un accident de voiture, lorsqu’elle était jeune. Jessica était la seule rescapée de ce drame.

Dans cette première saison, elle affronte Kilgrave, un homme cruel capable de contrôler les esprits. Il n’hésite pas à pousser des gens à tuer, à se suicider ou à faire d’horribles choses !

J’ai oublié de vous dire qu’elle est toujours habillé de manière sombre et décontracté sauf dans un épisode où elle s’imagine échapper à Kilgrave, revêtue d’une robe jaune.

La série se compose de 3 saisons, soit 39 épisodes. J’ai dévoré la saison 1, je vais maintenant m’attaquer à la suite !

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Intrigués par un Goncourt

Le matin, nous nous réveillons « à l’ancienne » ! Ce n’est pas notre téléphone qui nous réveille mais nos radios-réveils. Nous écoutons Europe 1, pour avoir quelques infos. Un matin, donc, j’ai appris que le Goncourt avait été décerné à Hervé Le Tellier, pour l’Anomalie. Roman qui parle d’un avion à qui il arrive un problème inhabituel. Cela m’a immédiatement fait penser à Manifest. Une série où un avion disparait en 2013 et réapparait 5 ans plus tard ! Livre rapidement acheté, notre premier Goncourt ! Ce n’est pas le premier matin où j’ai un coup de cœur en écoutant les informations.

10 mars 2020, un vol Air France AF006, qui effectue un Paris-New York, subit de nombreuses turbulences au sud de la Nouvelle Écosse. Les passagers arrivent à bon port.

24 juin 2020, le même avion, un vol Air France AF006 avec les mêmes passagers et le même équipage, arrive à New York. L’Anomalie se produit. L’avion est alors orienté vers une base militaire.

Les passagers arrivés en mars ont continué à vivre leur vie. Les passagers arrivés en juin aimeraient continuer à vivre la leur et ne comprennent pas pourquoi ils ont atterri dans une base militaire. Pourquoi autant de précautions envers eux ? Pourquoi ne peuvent-ils pas communiquer avec leurs proches ?

+ – +

Avez-vous lu ce roman très intriguant ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Emily Blunt

Je prends enfin un peu de temps pour vous parler d’un coup de cœur cinématographique pour une actrice. La dernière fois que cela m’était arrivé, c’était pour une légende du cinéma : Audrey Hepburn. Cela date un peu et ma collection de DVD s’était agrandie ainsi que ma bibliothèque. Aujourd’hui, Internet facilite beaucoup de choses !

La carrière d’Emily Blunt a commencé à décoller au début des années 2000, surtout après le film Le Diable s’habille en Prada. Film que j’ai vu à l’époque sans prêter attention à cette actrice, les rôles principaux étaient joués par Meryl Streep & Anne Hathaway. Le temps a passé et en 2018, hasard d’une programmation à la télévision, je regarde Edge of Tomorrow, film avec une boucle temporelle. J’ai adoré. J’ai discuté ensuite avec l’ami Google qui m’a suggéré Looper, également avec Emily Blunt. J’ai encore taillé la bavette avec l’ami Google qui m’a parlé de L’Agence, ENCORE avec Emily Blunt ! J’ai alors pris congé de l’entremetteur Google afin de savoir si cette actrice avait fait autre chose que des films avec des boucles temporelles. La réponse est oui et la dame a eu des rôles très variés sur grand écran. Je vous avais déjà parlé du Retour de Marry Poppins et de Petits meurtres à l’anglaise. Je vais vous en présenter rapidement d’autres…

Ma meilleure amie, sa sœur et moi : Je dirais que tout est dans le titre, il a craqué pour la sœur de sa meilleure amie alors qu’il est secrètement amoureux d’elle et a peur de briser cette belle amitié. Into the Woods : Une comédie musicale fantastique où plusieurs contes de fées se croisent suite au mauvais sort jeté par une sorcière à un boulanger et à sa femme. Victoria, Les jeunes années d’une Reine : Film historique où Emily Blunt incarne la reine Victoria, une femme de caractère qui a accédé au trône à l’age de 18 ans. Wind Chill : Deux étudiants rentrent chez eux, les routes sont enneigées, ils tombent en panne sur une route déserte. Ils se retrouvent alors confrontés au froid et aux esprits des personnes qui ont péri sur cette route.

Lettre ouverte à Jane Austin : Cinq femmes et un homme se réunissent pour former un club autour des œuvres de Jane Austen. Ils cherchent l’amour comme les personnages de cette auteure anglaise. 5 ans de Réflexions : C’est l’histoire d’un couple dont les fiançailles durent 5 ans. Pendant ce temps, la vie et ses évènements continuent. Des saumons dans le désert : Je vous avoue que le titre n’est pas très vendeur, en revanche, je vous confirme que c’est une belle comédie romantique. Un richissime cheikh du Yémen, fan de pêche, souhaite introduire des saumons dans ses rivières, il fait appel à une chargée d’affaires et à un scientifique pour mettre en œuvre son projet fou. Sans un bruit : Je dirais aussi que tout est dans le titre et sur l’affiche. Des étranges créatures attaquent au moindre bruit. Une famille va devoir en faire le moins possible…

Avez-vous vu des films avec Emily Blunt ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 11

La neige fond, mon bonhomme de neige va bientôt disparaître avec l’esprit de Noël. Les replays de Noël fondent également… Voici une dernière petite sélection et rendez-vous à la prochaine saison,Ho, Ho, Ho !

Voici trois nouveaux téléfilms où nous avons eu le plaisir de retrouver des actrices habituées à ces rôles de Noël et que nous apprécions : Jill Wagner, Jessica Lowndes et Alicia Witt.

Noël sous le gui : Un homme d’affaires toujours trop concentré sur son travail doit faire redécorer la grande maison familiale. La mère de ce dernier fait appel à l’architecte d’intérieur Abbey Fuller, jouée par Jill Wagner. Je ne vais pas vous en dire plus, vous vous doutez de la suite. Un thème récurent dans certains téléfilms de Noël, toujours agréable à voir !

Coup de foudre au bal de Noël : Après l’architecte d’intérieur, nous passons à Mia (Jessica Lowndes), décoratrice de vitrines qui se retrouve à aller aider sa sœur à la préparation du Festival des Flocons. Elle va devoir collaborer avec le petit-fils de l’organisatrice, un homme attaché aux traditions et à ses petites habitudes. Vous allez me dire que c’est presque la même thématique que le précédent, c’est vrai ! Petit bonus, la voix magnifique de Jessica Lowndes qui interprète “The Best Gift”.

La partition perdue de Noël : Je vous rassure, il n’y a pas de décoratrice et d’homme trop sérieux et concentré ! Melody Jones (Alicia Witt) est une star de la musique country. Une artiste sur le déclin prétend que Melody a plagié l’un de ses titres. Il va falloir qu’elle retrouve la partition de cette fameuse chanson ! Melody Jones va devoir farfouiller dans son passé et forcément croiser un ancien amoureux…

Le petit bonus musical de ce billet !

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 10

Petite présentation germanique pour cette nouvelle sélection. Les chants sont forcément en allemand et il est fréquent d’entendre « Stille Nacht, heilige Nacht » ! La Polizei est également de la partie. Les acteurs se font un petit peu plus de câlins et parfois ôtent leurs vêtements. Chose rare dans les téléfilms actuels où un quiproquo arrive souvent quand deux paires de lèvres se rapprochent un peu trop !

Der Weihnachtshund (Un Noël de chien), deux personnes, Max et Katrin (Nadeshda Brennicke) qui ne se connaissent pas et n’aiment pas Noël sont confrontés à une histoire de chien ! L’un souhaite faire garder le sien et l’autre en trouver un pour échapper à sa future belle-famille car son futur(ex) beau-père est allergique aux chiens. Un téléfilm particulièrement agréable car bien rempli de quiproquos. Il date un peu, 2004, ce qui n’enlève rien à son charme, au contraire.

Engel sucht Liebe (Les murmures de Noël), la brigade des anges a pour objectif de rendre 72,9% des gens heureux à Noël. Ils descendent sur Terre et tentent de « remettre » du bonheur dans certaines personnes. Les vivants ne peuvent naturellement pas les voir. L’ange Uriel tombe amoureux de Laura (Yvonne Catterfeld), une jeune femme aveugle qui peut voir l’ange… Quiproquos à gogo car Uriel doit redevenir vivant et son patron des anges a des objectifs à atteindre ! Une belle surprise pour moi avec ce téléfilm de Noël qui sort un peu de l’ordinaire.

Der Nikolaus im Haus (La Mère Noël), pour échapper à la police et prouver son innocence dans une affaire de détournement de fonds, Klaudia (Christine Neubauer) est obligée de se déguiser en Mère Noël et de se cacher dans la maison d’un veuf qui vit avec ses deux enfants. Il se trouve que cet homme est également victime du même « filou ». L’histoire a pour cadre la ville de Salzbourg.

J’espère vous parler un jour des téléfilms français de Noël, j’en ai vu 2, j’attends un troisième pour faire un billet sur le blog. Si vous avez apprécié Der Weihnachtshund, il y a une suite tout aussi sympathique !

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

La photo du mois #122

Pour cette dernière photo de cette étrange (…) année 2020, le thème est le suivant :

Un mot (ou un lieu) pour évoquer un film

choisi par Christophe (http://suissexpress.wordpress.com/)

Il ne vous aura pas échappé que Noël approche… 😀 alors autant rester dans l’ambiance avec ce film cultissime (pour moi en tout cas !). Vous avez trouvé j’espère ?!

Joyeux Nl Félix (et à vous tous qui passez par là !)

Quelle sera la devinette cinématographique des zamis de la Photo du Mois ?

Chris M, Laurent Nicolas, La Tribu de Chacha, Josette, Renepaulhenry, Danièle.B, Philisine Cave, Gine, Jakline, Marie-Paule, Blogoth67, Pilisi, magda627, El Padawan, Xoliv’, Amartia, Frédéric, Lau* des montagnes, Lavandine, Luckasetmoi, Christophe, Akaieric, Sous mon arbre, Tambour Major, Betty, Julia, Lilousoleil, J’habite à Waterford, USofParis, Escribouillages, Eurydice, Gilsoub.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 9

Le mois de novembre vient de s’écouler et le compteur à téléfilms de Noël a bien tourné ! Je vais vous parler de notre coup de cœur de novembre. Un téléfilm que Sév & moi avons beaucoup apprécié : Cinq cartes de vœux pour Noël avec Torrey DeVito et Chad Michael Murray.

Un téléfilm très rythmé (certains ont des difficultés à passer la seconde…), des acteurs dynamiques et surtout 5 histoires dans l’histoire ! Jessica (Torrey DeVito) se fait plaquer, dès le début, par son petit ami. Grande fan de Noël, elle avait prévu de lui envoyer une carte de vœux par jour. Elle décide alors de les envoyer à 5 personnes qui ont compté dans sa vie pour les remercier. Il va arriver des événements positifs à ces 5 personnes grâce à la réception de ces courriers.

Oups, j’ai mis téléfilms de Noël avec un « s », en voici deux avec la même actrice, Torrey DeVito : La plus belle fête de Noël et Le Père Noël est tombé sur la tête.

Et chez vous ?

Un téléfilm qui vous a surpris en novembre ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 8

La saison 2020/21 vient de démarrer. J’espère que les inédits vont tenir la route et que je vais trouver des anciens qui valent le coup. Les téléfilms de Noël, une manière de se détendre et de penser à autre chose pendant cette période plus que compliquée…

L’atelier de jouets du Père Noël. Pourquoi ? La présence de Brooke d’Orsay, troisième téléfilm vu avec cette actrice. Une confrontation de l’ancien, les jouets traditionnels en bois fabriqués à la main, et du contemporain, les jouets bourrés d’électroniques. La traditionnelle histoire d’amour entre une working girl citadine qui retourne dans son village natal et qui rencontre un homme qui élève seul sa fille de 10 ans. La magie de Noël est bien présente dans ce téléfilm.

Un rôle sur mesure pour Noël. Pourquoi ? Pour le quiproquo qui s’installe très rapidement. Une jeune femme new-yorkaise, jouée par Brittany Bristow doit fêter Noël en famille, en Pennsylvanie, et présenter son petit ami. Malheureusement, il y a rupture ! Que faire ? Embaucher un ami comédien à la dernière minute. Un schéma classique sauf que les quiproquos sont désamorcés de manière inhabituelle. Cerise sur le gâteau, l’ami comédien est juif, la confrontation des traditions de Noël est plus qu’amusante et instructive.

Le bonheur en cadeau. Pourquoi ? Parce que j’ai retrouvé, par pur hasard, Madame Miracle ! Je l’avais adoré dans Miracle à Manhattan. Une fée aux cheveux blancs qui va tout faire pour mettre du bonheur et de l’amour (Erin Karpluk) dans la vie d’un père de famille qui élève seul ses deux enfants plus que turbulents ! Les nounous ne restent pas plus d’une soirée avec eux. À savourer sans modération !

Je pense que vous avez identifié la fée aux cheveux blancs, Doris Roberts ?

Si vous avez des téléfilms de Noël à nous conseiller, n’hésitez pas !