Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 6

Le compteur s’est un peu étoffé depuis le dernier billet, ce n’est pas encore le rythme de croisière, mais c’est déjà un bon début. La cuvée 2019 peut parfois paraître déroutante car certains téléfilms sont surcousus de fils blancs ! Pour moi, un bon téléfilm de Noël doit respecter un bon dosage de quiproquos et/ou avoir une boucle temporelle pour bien me divertir. En voici quelques-uns :

Noël dans la peau d’une autre. Pourquoi ? Parce que deux jeunes femmes, aux vies totalement opposées, se retrouvent dans le corps de l’autre suite à leur passage dans une étrange boutique de Noël. Un téléfilm forcément bourré de quiproquos, bien servi par les deux actrices et le tout avec un bon rythme.

La proposition de Noël. Pourquoi ? Les quiproquos sont connus depuis le début, l’héroïne principale doit se trouver un faux petit ami pour faire bonne figure devant son ex et sa nouvelle petite amie, lors d’une réunion de famille. Un contrat est même passé entre les deux protagonistes. J’aime bien également l’actrice, Hilarie Burton.

La clé d‘un Noël réussi. Pourquoi ? Il n’y a pas énormément de quiproquos. Cependant, il y a beaucoup de rythme donné par l’actrice Jill Wagner que je trouve très pétillante dans ce téléfilm. Il y a également une petite claque donnée au machisme dans cette production. En effet, quand Jill Wagner arrive à Evergreen, petit village américain typique de Noël, c’est elle qui s’arrête sur le bord de la route pour aider un homme en panne avec sa vieille camionnette rouge. Petit clin d’œil à Evergreen qui a déjà servi de cadre à d’autres téléfilms de Noël.

Votre compteur avance ?

Des chouettes téléfilms à nous proposer ?

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 5

La saison a déjà bien démarré, les premiers téléfilms ont été diffusés avec parcimonie dès les vacances de la Toussaint. Maintenant, les vannes sont bien ouvertes ! Je suis encore en mode « picorage » car je n’en ai vu que 5 ! Le temps ne s’allonge malheureusement pas en ce moment. J’aurai l’occasion de me rattraper un peu plus tard.

Un fiancé à louer pour Noël est mon préféré pour l’instant. Une application va permettre à des célibataires de se rendre à des événements accompagné(e)s et sa créatrice doit la tester pour trouver des investisseurs. Je ne vais pas vous raconter la fin, c’est une production Hallmark ! Petit plus, la présence de Super Jaimie !

Noël en héritage, le plaisir de retrouver Alicia Witt, qui est une actrice récurrente dans les téléfilms de Noël ! C’est le septième que je vois avec elle. Oui, je sais, j’ai vu beaucoup de téléfilms lors de la dernière saison, le sevrage a été difficile… Sinon, c’est l’histoire d’Emma Reynolds qui revient fêter Noël dans sa ville natale après de longues années.

Les souliers de Noëlle, des souliers qui permettent de revivre certains événements et d’oser d’autres choix qui pourraient modifier le sens de votre vie. Les amateurs de La fête à la maison auront le plaisir de retrouver Candace Cameron Bure !

 

Vous en avez vus ?

Des chouettes téléfilms à nous proposer ?

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Mylène Farmer – Le Film – 2019

Petite séance nostalgique et de révisions !

Une occasion pour moi de voir ce show apocalyptique sous différents angles. De voir Mylène de beaucoup plus près, très concentrée, parfois très émue, pleine de charme et habillée de superbes tenues de qui vous savez. Découvrir Sting qui n’avait pas choisi mes dates pour venir, pffff… De revoir cette ambiance de « ouf » qu’il y avait à Paris. Ambiance quasi inexistante dans la salle où j’étais… Et surtout de me dire : j’y étais !

À la fin du film, un message de Mylène Farmer, paroles de la chanson L’autre.

(source message : https://www.mylene.net/)

 

Publié dans Arts & lettres, Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Projet 52-2019 #44 – Conte

Le samedi, c’est le rendez-vous hebdomadaire initié par Ma’ 🙂

Cliquez sur la liste des thèmes ci-dessous pour voir les règles du jeu :

Pour cette quarante-quatrième semaine, le thème du Projet de Ma’ est Conte.

Aaaaah, Le Horla ! J’y avais pensé assez tôt dans la semaine, pour illustrer le mot « conte », mais je ne voyais pas vraiment Le Horla comme un conte. Pour moi, c’est une nouvelle. Point. Eh bien pas seulement. En fouinant, je me rends conte compte (mouah-ah-ah !!) qu’il s’agit bien d’un conte. Fantastique (re-mouah-ah-ah !!), dans tous les sens du terme 😉

Voilà un écrit de Maupassant que j’ai étudié en classe de seconde – il y a bien longtemps – et que j’avais fortement apprécié. Au point qu’il a fait tous mes déménagements et que je le relis avec plaisir de temps en temps.

Tiens, en ouvrant le livre, j’ai remarqué que mon numéro de « seconde » est le même que celui de Kraken Boy. Jolie coïncidence ! 🙂

Vous connaissez Le Horla ? Vous aimez ? Vous n’aimez pas ? Pourquoi ?

***

Et chez vous, quel conte s’invite ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Projet 52-2019 #40 – Monumental

Le samedi, c’est le rendez-vous hebdomadaire initié par Ma’ 🙂

Cliquez sur la liste des thèmes ci-dessous pour voir les règles du jeu :

Pour cette quarantième semaine, le thème du Projet de Ma’ est Monumental.

Monumental, c’est le nom du dernier album de KADEBOSTANY.

KADEBOSTANY, kezako ? C’est un collectif créé il y a déjà une quinzaine d’années par Guillaume Bozonnet, producteur lausannois, Président auto-proclamé de la République de Kadebostany.

Le titre que je vous laisse en écoute et en visuel « Mind if I stay » raconte la genèse de ce pays imaginaire.

Regardez-moi ces paysages de fou, écoutez de la première seconde (superbe intro), voix de la chanteuse Kristina au top, mélodie et orchestration fascinantes, un interlude sympathique, et allez jusqu’au bout, jusqu’à la dernière seconde, vous entendrez les petits oiseaux 😉 Bref, j’adore cette chanson et sa vidéo !

 

***

Et chez vous, qu’y a-t-il de MONUMENTAL ?

 

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Looper

Dans un dernier billet ciné, je vous ai parlé d’Edge of Tomorrow et de films avec boucle temporelle. J’en ai trouvé un autre qui m’a bien captivé : Looper.

À gauche, Joe (Joseph Gordon-Levitt) et à droite… Joe (Bruce Willis) plus âgé.

Au milieu, il se rencontre…

Un Looper est un tueur à gages qui doit élimer des personnes du futur (2074). Ces victimes sont donc envoyées dans le passé pour être abattues et surtout pour que leur corps disparaisse sans laisser de trace dans le futur. Pas de trace, pas de preuve ! Un Looper est rémunéré en lingots d’argent envoyés du futur, scotchés sur leur cible. Lorsqu’il reçoit des lingots d’or, cela voudra dire que son contrat de Looper est terminé, qu’il est libre et qu’il pourra vivre jusqu’en 2074 car sa dernière cible, c’est lui-même, envoyé de 2074. La boucle est donc bouclée, pas de trace dans le futur et dans le passé.

Joe (Bruce Willis) est donc envoyé dans le passé pour être éliminé par lui-même… Sauf qu’il s’est préparé à ce voyage, il ne veut pas mourir pour profiter de sa vie paisible en 2074. Le Joe du passé souhaite profiter de ses lingots… Je ne vais pas spoiler le film mais la fin est assez inattendue.

Après l’avoir vue se battre contre des mimics, avec des armes sophistiquées dans Edge of Tomorrow, j’ai eu le plaisir de retrouver Emily Blunt avec un fusil classique pour se dépatouiller des histoires de Joe et Joe…

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Edge of Tomorrow

Un second billet axé TV, pour un film regardé par hasard sur TF1. En jetant un œil sur la newsletter TV du programme du jour, je tombe sur ce film. Machinalement, je clique sur la photo et me retrouve sur le site pour lire le résumé et éventuellement regarder un extrait. Et j’ai bien fait !Pourquoi j’ai bien fait ? Rien à voir avec la SF et l’invasion des mimics. Rien à voir avec la présence d’Emily Blunt et de Tom Cruise. Rien à voir avec les références à la bataille de Verdun et un final dans un Paris dévasté. Non, l’élément déclencheur a été pour moi, la boucle temporelle liée à cette histoire ! En effet, Tom Cruise, lors d’un combat, meurt en explosant avec un mimic. Il se réveille alors 24h plus tôt, le jour où il doit intégrer une escouade pour combattre l’ennemi. À chaque fois qu’il va mourir, il se retrouvera à ce point de départ. Il pourra à chaque fois mettre en œuvre une stratégie pour vaincre les mimics et se former au maniement de certaines armes.

J’ai toujours aimé les films / séries avec des boucles temporelles (Timeless récemment, Fringe, Retour vers le futur…). Un jour sans fin fait partie de mes films préférés. Je ne lui ai jamais consacré de billet mais j’en ai une fois parlé lors d’un Tag du RoiJoyeux. Il me demandait :

Une suite serait prévue pour ce film. Est-ce que la boucle temporelle sera toujours là ?

Et vous, vous aimez les boucles temporelles dans les séries / films ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Lecture de l’été

Été 2019, nous sommes retournés en pays guérandais pour passer nos vacances. L’édition 2018 nous avait tellement ravie que nous n’avons pas trop réfléchi à une éventuelle nouvelle destination. Lors d’une séance de shopping breton, pendant les soldes, Sév s’est acheté un roman local « Jeu de quilles au pays guérandais » de Firmin Le Bourhis. Sév l’a dévoré ! Petit moment d’égarement (je suis plus un lecteur de livres avec images et bulles que sans…), j’ai commencé à le lire et j’ai très vite accroché et terminé ce roman !

Pourquoi nous avons adoré ? Tout simplement parce qu’une bonne partie de l’histoire se trouve dans des endroits que nous avons déjà visités et appréciés : La Turballe, son port, l’hôtel « Les chants d’ailes », les marais salants, Pen Bron, Piriac-sur-Mer…

La quatrième de couverture :

Tout commence par une noyade dans l’Odet près de Quimper, qui, à première vue, est accidentelle. Mais certains éléments de l’enquête de routine interpellent le capitaine Le Duigou et le lieutenant Bozzi, aussi leurs investigations vont-elles les conduire à La Turballe. Alors que celles-ci piétinent, un événement survenu à Piriac-sur-Mer relance l’affaire qui, d’échec en espoir, va mener nos deux policiers dans le labyrinthe d’une enquête fort complexe. En trouveront-ils le fil d’Ariane ?

 

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres, Curiosités & Insolites

La photo du mois #106

106ème participation pour Blogosth, depuis que nous avons intégré le groupe en novembre 2010, sans interruption !

Thème : Mythes et Mythologie(s), choisi par Pink Turtle (https://pinkturtle.blog)

En tant que messins d’origine, nous avons notre animal mythique rien qu’à nous, notre emblème national régional messin : Le Graoully. Il a été très méchant avec la population, a été terrassé par l’Évêque Clément, mais Metz en a quand même fait son animal-fétiche !

Je vous présente un joli livre illustré par Laurel, messine d’origine également. Il raconte aux petits (et aux grands aussi !) la légende du Graoully, dragon terrifiant qui terrorisa les habitants de la ville de Metz, et qui fut vaincu par l’Évêque Clément. Celui-ci enroula son étole autour du cou du dragon et alla le noyer dans la Seille toute proche.

D’autres mythes chez les amis :

Lavandine, La Tribu de Chacha, Eurydice, Mamysoren, Josette, Krn, Josiane, magda627, Who cares?, Morgane Byloos Photography, Travelparenthesis, Jakline, DelphineF, Mirovinben, Alexinparis, Laurent Nicolas, Giselle 43, Pink Turtle, écri’turbulente, Xoliv’, Céline in Paris, Sous mon arbre, Cara, Pilisi, J’habite à Waterford, Philisine Cave, Gilsoub, Julia, FerdyPainD’épice, Gine, Christophe, Marie-Paule, Amartia, Frédéric, Escribouillages, Brindille, Betty, Tambour Major, El Padawan, Renepaulhenry, Lilousoleil, Akaieric.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Timeless

Coup de cœur pour une série (encore) diffusée (trop rapidement) par la 1 !  L’histoire est simple : Une machine à voyager dans le temps a été volée à la société Mason Industries dans le but, évidemment, de modifier certains moments de l’Histoire, pour empêcher Rittenhouse, une organisation secrète, de diriger les USA. Trois personnes sont envoyées à la recherche de ces malfrats : Lucy Preston (une historienne), Wyatt Logan (un militaire) et Rufus Carlin (le pilote).

Pourquoi nous avons craqué pour cette série ? Pour les différentes rencontres et lieux historiques assez surprenants : JFK, Ian Fleming, Fort Alamo, Katherine Johnson, la NASA, Bonnie & Clyde, Al Capone, Hemingway, Joséphine Baker et bien d’autres !

Vous avez sans doute remarqué que Rufus Carlin est noir. En fonction de l’époque où il se trouvait, il pouvait être considéré comme un esclave, un domestique ou un homme libre. Cela a pimenté certains épisodes.

Pour ce trio de voyageurs dans le temps, il y avait un point important à ne pas négliger avant de partir : s’habiller en fonction de l’époque choisie ! Quelques photos de Lucy Preston, interprétée par Abigail Spencer :

 

 

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Mylène Farmer 2019

1989-2019, le calcul est rapide, cela fait 30 ans entre la première tournée de Mylène Farmer et sa série de concerts parisiens. Cela fait également 6 ans qu’elle n’était plus montée sur scène (Timeless 2013), l’attente a été longue… 7 tournées en 35 ans de carrière ! En 2019, elle s’est installée pour 9 dates à Paris La Défense Arena. J’ai fait la queue « numériquement » pendant un certain temps pour avoir mon précieux sésame, il ne me restait plus qu’à attendre le mois de juin.

Paris La Défense Arena, un temple de la musique ! 9 Dates, plus de 235 000 fans ! Une ambiance de folie pour un concert complètement apocalyptique ! Mylène Farmer a fait son entrée dans un disque lumineux qui tournait au milieu de la foule. Une fois posée, elle rejoint la scène et le show XXL peut commencer !

De chaque côté de la scène, deux écrans géants (cachés par les rayons jaunes sur ma photo) ainsi que de nombreux petits écrans au plafond. Il était difficile de ne pas voir Mylène Farmer pendant ses concerts. Une setlist très variée : Interstellaire, Sans Logique, Rolling Stone, Pourvu qu’elles soient douces, Stolen Car (en duo virtuel avec Sting sauf pour une des dates !), Des larmes, California, M’effondre, L’Âme-Stram-Gram, Un jour ou l’autre, Ainsi soit je…, Innamoramento, Sans contrefaçon, Histoires de fesses, Sentimentale, Désenchantée, Rêver, Je te rends ton amour, Mash-Up Fuck them all / C’est dans l’air et pour finir, une belle surprise : L’Horloge (Titre qui ouvrait son premier concert en 1989). 2h de frissons et de pur bonheur !

Un des moments toujours très intense des concerts de Mylène Farmer, celui où elle interprète le titre « Désenchantée » et où la foule la suit à l’unisson ! Une véritable communion sur ce titre phare. Pour cette chanson, Mylène Farmer s’envole au-dessus du public sur d’énormes pavés lumineux. Phénoménal !

Une fin de concert « à la Mylène Farmer », vêtue d’un splendide ensemble rouge, elle interprète L’Horloge (Baudelaire adapté par Laurent Boutonnat). Les flammes de l’enfer sont là pour faire disparaître la chanteuse, le concert est alors terminé.

Concert ultime, ultime concert, elle seule le sait…

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Dilemme musical…

L’une me demande de l’appeler, il faut dire que cela fait un bail (5 ans et des brouettes). L’autre me demande de ne plus l’appeler, il faut dire que cela fait déjà 2 fois en 6 mois (debout et assis).

Une vidéo de 2009, très ouatée dans un lit XXL, ce n’est pas Sans Logique !

Un clip déjanté et inhabituel pour Béatrice Martin qui incarne plusieurs personnages sans se prendre trop au sérieux !

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres, Humour, jeux et devinettes

Projet 52-2019 #17 – Chocolat

Cette année, je me suis inscrite au rendez-vous hebdomadaire initié par Ma’ 🙂 J’avais hésité pour 2018, mais cette fois, j’en suis !

Cliquez sur la liste des thèmes ci-dessous pour voir les règles du jeu :

Pour cette dix-septième semaine, le thème de Ma’ est Chocolat.

Extrait d’une interview du 20 Minutes

Un p’tit clin d’œil à Antiblues 😉

Je ne suis pas fan de rap, mais ce Roméo Elvis, c’est un personnage ! Moi qui aime bien le second degré 🙂

Si vous ne le connaissez pas, vous n’avez pas pu passer à côté de la chanson, et surtout de la vidéo qui l’accompagne – très second degré – de Roméo Elvis (c’est vraiment son prénom !) et sa sœurette Angèle 🙂 Vive les Belges !

Et chez vous, c’est comment le chocolat ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Coeur de pirate – Thionville – Assis

Hum, hum, une rediffusion ? Que nenni !

Oth n’a pas tout compris la dernière fois ? Que nenni !

Il est fatigué ? Que nenni !

Juste un beau kadal de SisterOth !

Pourquoi « assis » ? Tout simplement parce que ce concert s’est déroulé dans un théâtre ! J’ai donc eu la chance de voir Cœur de Pirate en version « debout » et en version « assis ». Quelles sont les différences ? La moyenne d’âge est plus élevée, l’ambiance est plus « piano-bar » que salle de concert, les gens applaudissent à la fin de chaque chanson et cela bouge beaucoup moins ! Cela fait juste un peu bizarre au début !

Je n’étais pas très loin de la scène, cela m’a permis de « réussir » quelques photos correctes de Béatrice Martin. Au début du concert, elle a expliqué au public qu’elle avait adapté son show au fait que nous étions tous assis et que cela allait être un peu différent. Je dirais même plus, elle a adapté également ses dialogues à l’âge du public ! À Strasbourg, elle a parlé d’un plan cul qui a mal tourné mais qui a inspiré une de ses chansons. À Thionville, elle a parlé d’une rencontre sans lendemain ! À Thionville également, elle a demandé au public s’il savait taper dans ses mains afin de l’accompagner sur un de ses titres ! Pour la dernière chanson, Cœur de Pirate a demandé si le public connaissait ce concept (le rappel) et a prévenu qu’elle allait revenir pour en chanter encore plusieurs et qu’il ne fallait pas partir ! Pour la dernière « vraie » chanson, elle a demandé à la salle de se lever, de se rapprocher et de bouger avec elle afin qu’elle puisse faire son cardio et que le public soit plus près du parking pour sortir ! J’ai adoré ! Comme je l’ai écrit dans mon précédent billet, c’est un petit bout de femme plein d’humour et d’énergie !

Grâce à cette version assise, j’ai pu écouter un titre que je n’avais pas encore entendu en concert. Un titre qui fait partie d’un album hommage à un artiste même pas mort, comme elle dit. Ce titre, c’est Mistral Gagnant, de Renaud. Un joli piano-voix !

Une dernière différence entre « assis » et « debout », sa tenue ! Je pense que Cœur de Pirate ne voulait pas que certains pacemakers se dérèglent…

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 4

Ouaip, ouaip, il y a prescription, je sais mais, il nous restait un Père Noël en chocolat et quoi de mieux que des téléfilms de Noël pour rester dans cette ambiance légère ? Et puis, les messieurs en blanc (sans le rouge) m’ont laissé sortir de ce grand bâtiment rempli de chambres et de jeunes femmes en blanc qui vous courent après avec des grosses seringues…

J’ai même remis les petits cœurs verts ! Je continue donc mon approche par actrice comme dans le précédent billet.

Je vous présente Danica McKellar, actrice américaine ayant des origines écossaise et portugaise. Une actrice habituée aux comédies romantiques et aux téléfilms de Noël estampillés Hallmark. Je l’ai découverte pétillante dans Une couronne pour Noël où l’actrice se retrouve gouvernante d’une petite peste, dans un château. Dans Le Noël de mes rêves, elle est directrice d’un grand magasin et surtout très ambitieuse. Ambition ne rime pas avec l’esprit de Noël ! Dans Rendez-vous à Noël, elle prend conscience que son ami d’enfance, qu’elle ne voit qu’à Noël, est bien plus que cela. Et enfin, dans Un Noël à Ashford, elle doit s’occuper de gérer et d’organiser une fête de Noël dans une propriété qui va être vendue.

Actrice suivante, Jessica Lowndes est une actrice canadienne. C’est également une actrice habituée aux productions Hallmark. Je l’ai découverte dans Noël à Pemberley, elle est envoyée dans un petit village pittoresque pour organiser un festival de Noël, le lieu choisi n’est plus disponible. Je l’ai ensuite retrouvée dans Un Noël à New York où elle incarne une jeune femme qui n’aime pas Noël et qui reçoit des décorations de Noël de sa mère qui semblent magiques. Dans La mariée de Noël, elle est invitée au mariage de son ex et elle doit se trouver un cavalier qui, le jour du mariage, va prétendre qu’ils sont fiancés. Pour terminer, Les mariés de Noël, une comédie où elle retrouve, 7 ans après, son petit ami qui l’avait quittée pour son travail. ils doivent travailler ensemble pour Noël.

Petit bonus, Jessica Lowndes chante également :

 

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

 

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 3

Hum, nous sommes le 9 janvier, Noël est passé depuis, ho, ho, ho, deux semaines et je vous parle encore de téléfilms de… Noël ! Je pense que c’est comme toute addiction, il faut s’arrêter en réduisant les doses et non brutalement !

Une nouvelle approche par actrice et non par titre ! Il se trouve que certaines actrices n’ont pas fait que des « one shot » pour ce type de divertissement. Existe-t-il des critères pour les rôles de Noël ?

Je vous présente Alicia Witt, actrice américaine qui a commencé sa carrière à l’âge de 9 ans dans le film Dune. Hein, quoi, qui a dit « Elle est rousse, c’est normal ? », pfff… Jeune femme pleine de peps découverte avec le téléfilm : Un Père Noël pas comme les autres, l’actrice se retrouve à revêtir, par hasard, le costume d’un Père Noël et à travailler dans un grand magasin qui avait refusé de l’embaucher pour un autre poste. Plus tard, j’ai visionné Le Noël rêvé de Megan, Alicia Witt, suite à un choc avec une boule à neige se retrouve à l’intérieur de cette dernière, dans une vie parallèle où sa vie est totalement différente ! J’ai ensuite farfouillé sur le net pour constater qu’elle avait déjà plusieurs rôles « Noël » à son actif ! Mon téléfilm préféré avec Alicia Witt (parmi les 5 découverts), Je ne suis pas prête pour Noël (petit clin d’œil à Carrie qui me l’a vivement conseillé alors que je l’avais déjà regardé). Dans cet opus de Noël, l’actrice incarne le rôle d’une jeune femme ambitieuse qui travaille dans une agence de pub et qui utilise souvent le mensonge pour arriver à ses fins. Sa nièce en fait souvent les frais. Elle fait le vœu auprès d’un Père Noël que sa tante arrête de mentir et dise tout le temps ma vérité. Je vous laisse imaginer la suite…

Second coup de cœur pour les actrices de Noël, Taylor Cole. Je précise qu’elle n’est pas rousse… Actrice américaine que j’avais découvert dans la série The Event où elle joue un rôle totalement différent, rien à voir avec une romance de Noël ! Elle n’a que deux téléfilms de Noël à son compteur (petite joueuse). Pas de Père Noël magique, pas de lutins, pas de voyages dans le passé, présent modifié ou futur ! Rien de tout cela ! J’ai craqué pour Noël avec une star, le titre me faisait un peu peur et ne me motivait pas vraiment mais j’avais un peu épuisé mon filon de téléfilms de Noël. Taylor Cole joue le rôle d’une actrice célèbre qui doit se rendre dans un petit village pour le tournage d’un film. Il se trouve que cette petite ville est très fière de ses traditions de Noël et souhaite les faire respecter. Avec un titre et un pitch pareil, je me suis retrouvé happé par cette histoire et le jeu des deux acteurs, Taylor Cole et Michael Rady qui interprète à merveille le jeune maire de ce village.

 

Bon, les deux messieurs en blanc (et rouge ?) vont venir me chercher…

 

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 2

Mon cas ne s’arrange pas, je dirais même plus, il s’aggrave puisque je publie un second billet sur les téléfilms de… Noël !

Difficile de ne pas vous parler de Ce Noël qui a changé ma vie où j’ai eu l’agréable surprise de retrouver Carrie Fisher, la Princesse Leia ! Ce téléfilm est sorti en 2012, il raconte l’histoire de Carol, une femme d’affaires qui travaille dans les éditions et dont la seule préoccupation est sa réussite professionnelle. Le soir de Noël, elle rencontre Eve, Carrie Fisher, son ancienne patronne décédée. Elles vont voyager dans le temps, passé, présent, futur, à la manière de Charles Dickens.

 

 

Pas de surnaturel, pas de revenant, pas de lutin, juste un peu de magie de Noël et le plaisir de retrouver Amy Acker, que nous avons bien appréciée dans Person of Interest, dans Le plus beau des cadeaux de Noël. Un facteur vide la boîte aux lettres, une lettre pour le Père Noël s’envole et Crystal, une jeune bourgeoise qui faisait du shopping, la récupère. De retour dans son luxueux appartement, elle l’ouvre et découvre ce que souhaite Olivia, qui a perdu sa maman, pour Noël. Crystal, touchée par cette lettre, va essayer de réaliser le vœu de cette petite fille.

 

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilm(s) de Noël

Réveil matinal le 25, en attendant l’arrivée de Sister&Mother&family, je me suis regardé un téléfilm de Noël en lousdé ! Je ne sais pas pourquoi mais je l’ai fait ! Pas un téléfilm où il faut un chien, un mari, une femme, un renne… pour Noël, mais un téléfilm avec une dose de surnaturel : Juste à temps pour Noël. Lindsay reçoit le même jour deux bonnes nouvelles : une demande en mariage et un poste dans une grande université. Cruel dilemme… Elle part réfléchir dans un parc, rencontre un homme sur une calèche à touristes qui lui propose d’aller faire un tour avant qu’il rentre les chevaux. Après la promenade, elle se retrouve 3 ans plus tard et Lindsay découvre sa vie future avec une belle carrière professionnelle…

Comme dirait Sév, c’est cousu de fil blanc ! Wep ! J’ai aimé regarder ce téléfilm de Noël avec cette petite dose de surnaturel qui vous projette dans le futur et vous fait vivre une autre vie, une vie que vous auriez pu choisir à un moment de votre existence où il fallait faire plusieurs choix. J’ai apprécié le choix de deux acteurs : Christopher Lloyd, le grand-père de Lindsay, qui mieux qu’Emmett Brown pour faire un saut dans le futur ? Ainsi que William Shatner emmenant Lindsay sur sa calèche, qui mieux que le Capitaine Kirk pour se téléporter 3 ans plus tard ?

Réveil matinal le 26, malgré une soirée bien remplie, la bigFamily sciant beaucoup de bois, je me suis lancé à la recherche d’un autre téléfilm de Noël ayant des critères similaires au premier. Euh, je pense que dès 2019, je vais consulter pour savoir si mentalement cela tourne toujours rond… Bref, j’ai trouvé un autre téléfilm : Noël à pile ou face. Nicky est dans une file d’attente avec sa sœur pour aller voir le Père Noël, elles discutent et Nicky se demande quelle aurait pu être sa vie si elle avait fait d’autres choix professionnels. Le soir, en famille, c’est la préparation du sapin, Nicky s’apprête à mettre la touche finale au sommet du sapin, elle monte sur un tabouret, bascule en arrière et tombe. Elle se réveille en ayant une vie professionnelle qui a bien évolué…

Oui, je sais, je ne tourne pas très rond en ce moment…

Est-ce que vous aussi vous avez ce type de symptômes ?

Est-ce que vous avez des titres à me conseiller ?

Un traitement efficace ?

 

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

 

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Enjoy Music ♥ 3

Un coup de cœur musical « à tiroir » ! Le groupe français Diva Faune, qui chante en anglais, a sorti son titre à succès « Get Up ». Sur ce single, une voix chaude et « rocailleuse », qui chante en français, les accompagne : Léa Paci. Je googlise et constate qu’elle a déjà sorti 2 tubes « Pour aller où ? » en 2016 et « Adolescente pirate » en 2017. Morceaux que j’avais déjà entendu mais sans trop y porter d’attention.

En continuant de farfouiller sur le net et sur YouTube, je suis tombé sur quelques morceaux non présents sur son album, « Chapitre 1 ». Morceaux qui mettent en valeur sa voix chaude et « rocailleuse ». Hum, je ne sais pas comment expliquer le terme « rocailleux »… Sa manière de descendre dans les graves…

Un petit bijou, cette reprise de « Castle in the snow« .

Ainsi qu’un grand classique, « Le coup de soleil« .