Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Thérapie Taxi

Non, non, je vais bien, il n’y a rien de médical dans ce titre. Juste un petit billet sur un groupe français qui a décidé de tirer sa révérence après un beau parcours de quelques années et surtout après avoir atteint les sommets. Leur dernier opus s’appelle Rupture 2 merde. Comment définir leur style de musique ? Notre ami Wikipédia nous dit que c’est un groupe français mélangeant plusieurs genres musicaux comme la pop, le rock et le hip-hop. Certaines chansons ne sont à mettre entre toutes les oreilles.

C’est grâce à une reprise de Léa Paci – Hit Sale, que j’ai découvert ce groupe, il y a 2 ans. Été 2021, un tube passe en boucle sur les radios : Été 90, je montais le son à chaque fois que je l’entendais. Tube qui parle de leur belle aventure musicale, d’un passé qui ne pourra plus se reproduire.

Je crois que je suis quelqu’un qui aime bien les reprises 🤔 Thérapie Taxi, avec la belle voix d’Adélaïde Chabannes de Balsac (Elle se fait appeler Adé, c’est plus court 😉) a repris Aline de Christophe. Mes parents avaient le 45t et paraît-il que je l’ai bien usé.

Une autre belle reprise : Pendant que les champs brûlent de Niagara. La nostalgie musicale fait parfois du bien. La poussière numérique ne fait pas éternuer, heureusement.

Une petite dernière (reprise) pour la route, Bélinda de Claude François.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres, Sorties, virées et randos

Tintin à Saint-Nazaire

Une soucoupe volante s’est posée près du Vieux Môle à Saint-Nazaire ? Pas du tout ! C’est la table d’orientation de Tintin ! Dans chaque hublot, une vignette où l’on peut voir notre héros dans un des nombreux ports où il est passé lors de ses aventures. Il y en a 13 sans compter celui de Saint-Nazaire. Cet endroit est le point de départ d’un parcours à travers la ville qui va nous permettre de découvrir 6 vignettes géantes qui retracent le passage de Tintin à Saint-Nazaire dans l’album « Les Sept Boules de Cristal ».

Le capitaine Haddock, toujours là pour nous faire rire, mille sabords !

Toujours là également pour conduire sa belle Lincoln Zephyr jaune.

J’ai été obligé de faire un zoom pour le panneau de droite, il y avait des travaux sur le pont et il nous était impossible de passer.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Celui qui regarde Friends en famille

Nous avons regardé l’épisode des retrouvailles avec un certain plaisir et une certaine nostalgie. Il faut dire que la série n’est pas toute jeune, le premier épisode a été diffusé en septembre 1994 et le dernier en mai 2004 aux USA. En France, elle a démarré en 1996 sur Canal Jimmy et en 1997 sur France 2. Il me semble que nous l’avons vu également sur RTL9.

Quel bonheur de revoir ces personnages (Joey Tribbiani, Chandler Bing, Rachel Green, Monica Geller, Phoebe Buffay et Ross Geller) arriver les uns après les autres dans les anciens décors de la série. Ils ont bien vieilli, forcément, ils sont humains 😉. Cet épisode nous a permis de revoir d’autres personnages comme Janice, Gunther, les parents de Monica et Ross… N°2 était sur le canapé avec nous, il a adoré et nous avons donc décidé de lui faire découvrir la série depuis le début !

Les facéties de nos 6 Friends l’amusent beaucoup 😉

Il a découvert le tube international de Phoebe 😉

Et bien d’autres choses…

Un plaisir aussi de revoir les guests de Friends et d’essayer de faire trouver leur nom ou des titres de films à N°2. Je vous laisse en découvrir une partie dans cette vidéo, pendant ce temps, nous allons poursuivre notre visionnage…

Vous êtes aussi tombés dans la marmite Friends ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Reflet manqué, oups…

Non, non, je n’ai pas tremblé en prenant ma photo et il y avait bien une carte mémoire (et non une pelloc pour les plus anciens) dans mon APN. Comme vous le savez, je participe aux R.V Reflets et j’en publie 2 chaque mois. En février 2019, j’avais publié cette photo :

Une affiche publicitaire dans un abribus avec Julia Roberts.

Juillet 2021, en rentrant de vacances, j’aperçois un visage connu sur un abribus, cela me donne une idée à exploiter pour une nouvelle photo pour le 12 août. Quelques jours plus tard, je recroise encore ce charmant minois (pas évident de trouver un synonyme sympa de « visage ») sur un abribus et je me dis qu’il serait temps que je fasse ma photo. Et ce qui devait arriver, arriva : la jeune femme sur l’affiche a disparu et a été remplacée par une bouteille d’alcool… Je n’ai malheureusement pas pu réaliser un épisode 2 à mon reflet de 2019, un reflet familial. L’affiche que j’ai loupée est la suivante :

Vous ne trouvez pas qu’Emma Roberts a un petit air de famille avec sa tante ?

Il y a également eu une campagne TV pour ce parfum :

Cette pub a été tournée par la réalisatrice française Rebecca Zlotowski. On y retrouve Emma Roberts, Bruna Marquezine, Laura Harrier, et Chloe Bennet (Daisy dans les Agents du SHIELD) qui interprètent « What’s up ? » des 4 Non blondes.

Promis, je ferai mieux la prochaine fois 😉

Les autres reflets se trouvent sur le blog Instants de vie 54

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Salle obscure

Cela faisait longtemps que je n’avais plus remis les pieds dans une salle de cinéma, merci satané virus ! Le cinéma, c’est le plaisir de la salle obscure, du siège confortable et surtout le fait d’être un vrai spectateur plongé dans le film. J’ai donc eu l’occasion de mettre deux fois le masque en peu de temps.

Premier film vu : Black Widow. Choix de N°2 et de sa cousine, choix que j’ai validé rapidement car l’Univers Cinématographique Marvel me fascine depuis bien longtemps. J’ai d’ailleurs vu chaque film de La Saga de l’Infini (3 phases & 23 films). Black Widow fait partie de la phase IV. Ce film explique comment Natasha Romanoff est devenue Black Widow car des éléments de son passé sombre vont refaire surface. J’ai adoré quand sa « collègue Veuve Noire », Yelena Belova, se moque d’elle au sujet de sa position quand elle se réceptionne (Main droite, en avant au sol, bras gauche tendu en arrière comme sur la photo). Hum, j’entends au fond quelqu’un dire que j’y suis allé aussi pour voir Scarlett Johansson ? Que nenni ! Après avoir jeté un œil à sa filmographie, il me semble ne l’avoir vu que dans les films Marvel ET dans Lucy car c’était un film réalisé par Luc Besson.

Second film vu : Jungle Cruise. Je n’ai pas choisi de mettre en avant l’affiche originale du film mais celles des deux personnages principaux qui se livrent une petite bataille d’égo, j’adore ! Emily Blunt tente vainement de cacher la carrure imposante de Dwayne Johnson, quand lui se sert d’une torche pour masquer presque complètement le visage de l’actrice. Je ne dirais pas que ce film est une version féminine d’Indiana Jones, mais une sorte de version mixte bien résumée par les deux affiches. Jungle Cruise raconte les aventures de la doctoresse Lily Houghton qui part dans la jungle amazonienne, à la recherche d’un arbre mystérieux dont les fleurs ont un pouvoir de guérison. Pour ce faire, elle doit faire équipe avec Frank Wolff, capitaine roublard d’un vieux rafiot. N°2 et moi avons plus qu’apprécié ce film. Hum, j’entends au fond quelqu’un dire que j’y suis allé aussi pour voir Emily Blunt ? Je l’avoue, oui ! Sév m’a fait la même remarque quand elle a vu le casting. J’avoue également que c’est le premier film sur grand écran que je vois avec elle alors que j’ai déjà visionné une bonne partie de sa filmographie.

Petit bonus, le tweet de Dwayne Johnson avec la présentation des 2 affiches.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Mini-séries & Harlan Coben

Mateo (Mario Casas) a tué accidentellement un homme, il purge sa peine et retrouve une vie normale. Malheureusement, le passé refait surface par l’intermédiaire d’un mystérieux coup de fil que reçoit sa compagne Olivia (Aura Garrido) qui lui a caché certaines choses. Une intrigue très prenante où des faits nouveaux se rajoutent, au fur et à mesure, avec une minutie diabolique. De quoi faire perdre la tête à l’enquêtrice Lorena (Alexandra Jimenez). Une mini-série inspirée du roman éponyme d’Harlan Coben, un spécialiste des thrillers et des intrigues insoutenables !

Nous avons donc continué à explorer l’univers d’Halan Coben, en enchaînant avec Safe. Nous avons retrouvé Michael C. Hall, l’inquiétant Dexter ainsi qu’Audrey Fleurot, la pétillante interprète de Morgane Alvaro dans HPI. Tom (Michael C. Hall) a perdu sa femme récemment. Il habite dans un lotissement protégé (grilles, gardiens et caméras). Des secrets bien cachés vont réapparaître et cette petite communauté va être confrontée à une disparition mystérieuse, de l’adultère, un assassinat… Ces voisins se connaissent-ils vraiment ? L’enquête est menée par l’enquêtrice, Sophie (Amanda Abbington), elle-même habitante de ce lotissement protégé.

Adam Price (Richard Armitage) a une vie parfaite. Un jour, une mystérieuse inconnue (Hannah John-Kamen) s’approche de lui et lui confie un secret sur sa femme. Il lui en parle, elle avoue certaines choses mais ne peut pas en dire plus pour l’instant. Elle disparait alors mystérieusement. D’autres personnes sont également approchées par la mystérieuse inconnue qui leur révèle des choses sur le passé de leurs proches. Les pièces d’un puzzle machiavélique commencent à se mettre en place. La détective Johanna Griffin (Siobhan Finneran) va essayer de démêler tout cela.

Dans un camp de vacances, en 1994, quatre jeunes ont disparu. Deux sont retrouvés morts dans les bois et les deux autres n’ont jamais été retrouvés. 25 ans plus tard, l’affaire revient à la surface suite à l’identification d’un corps par le procureur Pawel Kopinski (Grzegorz Damiecki) qui s’occupait des jeunes dans ce fameux camp. L’une des personnes jamais retrouvée n’est autre que sa sœur. L’espoir de la revoir vivante renait en lui. Avec l’aide de son amoureuse de l’époque, Laura (Agnieszka Grochowska), il va essayer de comprendre ce qu’il s’est réellement passé, il y a 25 ans. Une mini-série qui alterne le présent et le passé.

*

Avez-vous lu du Harlan Coben ?

Avez-vous vu du Harlan Coben ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Rachel McAdams

Je continue mes billets sur le cinéma avec la présentation d’une autre actrice : Rachel McAdams. Cette rencontre s’est passée grâce aux films sur les boucles temporelles, Emily Blunt et l’ami Google ! Le film proposé était : Il était temps. Rachel McAdams tombe amoureuse d’un homme qui a la faculté de remonter dans le temps. Un jour, il retourne dans le passé pour aider un ami et à son retour, sa belle ne fait plus partie de son espace temps ! Modifier le passé n’a pas que des avantages 🤔

Je n’avais pas remarqué Emily Blunt dans Le Diable s’habille en Prada, ce fut la même chose pour Rachel McAdams ! Dire que j’ai vu les 2 Sherlock Holmes et Dr Strange sans la remarquer. J’ai poursuivi mon exploration cinématographique par Hors du temps. Clare est amoureuse d’Henry, un voyageur du temps qui ne peut pas contrôler ses apparitions et disparitions au fil des années.

Game Night, Max et Annie organisent une soirée jeu sur le thème du polar. Il y a des indices et des lieux à découvrir ainsi que de faux truands puis de vrais truands ! Je vous laisse imaginer la suite de cette excellente comédie où il faut faire la différence entre la réalité et le jeu. Spotlight, À Boston, Rachel McAdams fait partie d’une équipe de journalistes d’investigation, Spotlight, qui enquête sur des abus sexuels dans des milieux assez protégés et respectés. Ce film est adapté de faits réels où l’on nous apprend que L’Église Catholique ne l’était pas autant que cela.

Passion, un thriller où deux femmes ambitieuses, qui travaillent dans le monde de la publicité, se livrent à des petits jeux pervers de manipulation, de séduction… Rachel McAdams Vs Noomi Rapace (qui était aussi dans Sherlock) le tout filmé par De Palma. Qui va réussir à prendre l’ascendant sur l’autre et surtout de quelle manière ? Red Eye, Avant d’embarquer pour Miami, Lisa Reisert sympathise avec un jeune homme. Ils se retrouvent côte à côte dans l’avion. Elle découvre alors qu’il fait partie d’un complot qui vise à éliminer le secrétaire adjoint à la sécurité nationale et qu’elle en est un élément essentiel ! Chantage et manipulation en altitude ! Petit bonus personnel, la présence de Cillian Murphy que nous avons adoré dans Peaky Blinders.

Morning Glory, une journaliste ambitieuse, Becky Fuller, a pour objectif de redynamiser « Daybreak », la matinale la moins regardée du pays. Elle va tenter de convaincre l’ancien journaliste vedette de la chaine de revenir en plateau. Un personnage assez particulier, grognon et capricieux interprété par Harrison Ford. Eurovision Song Contest: The Story of Fire Saga, un film complètement loufoque sur le milieu de l’Eurovision. Deux musiciens islandais, Lars et Sigrit, rêvent de participer à l’Eurovision. Ils sont, comment dire… un choix de dernière minute car des événements bizarres sont arrivés aux autres candidats… De nombreux artistes ayant participé à l’Eurovision sont présents dans ce film.

Avez-vous vu des films avec Rachel McAdams ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Vu & apprécié #4

Peaky Blinders, une série conseillée par N°1 que nous avons dévorée en famille. Pendant l’entre-deux-guerres, une famille, les Shelby, tente de se faire une place à Birmingham et ses environs en faisant du trafic d’armes, d’alcool, des paris clandestins… À sa tête, Thomas Shelby, joué par Cillian Murphy, est prêt à tout pour agrandir son territoire et s’enrichir. Un univers sombre et rythmé à souhait par une musique complètement décalée par rapport à l’époque. Le nom « Peaky Blinders » vient de l’utilisation des lames de rasoir cachées dans leurs casquettes ! La série vient d’être endeuillée par la disparition d’Helen McCrory qui interprétait Tante Polly.

The Hunt, un film qui, d’habitude, n’entre pas vraiment dans mes choix. Je l’ai découvert sur le site de Jujume80 et je n’ai pas été déçu du voyage. Plusieurs individus se retrouvent bâillonnés et attachés en pleine nature, ils arrivent à se libérer, découvrent une caisse remplie d’armes et comprennent très vite qu’ils vont servir de gibier à des gens fortunés et pas très fréquentables. Mais, il y a un mais, ces derniers ne pensaient pas tomber sur une personne, Crystal, jouée par Betty Gilpin, qui allait tout faire pour sauver sa peau et essayer de découvrir qui se cache derrière ce jeu macabre. Pour ne rien vous cacher, une partie du casting disparait assez rapidement. Pour les amateurs de poésie, il y a une réinterprétation magnifique du Lièvre et de la Tortue.

Les Miller, une famille en herbe, une comédie complètement farfelue et remplie de rebondissements. David Burke, petit dealer, doit un gros paquet d’argent à son fournisseur. Pour éponger sa dette, il doit récupérer une énorme cargaison de drogue au Mexique. Pour passer inaperçu, il va s’inventer une famille en recrutant sa femme (une voisine strip-teaseuse), un fils (un voisin puceau) et une fille (une fugueuse). Ils vont voyager dans un immense camping-car. Le pitch ne fait pas forcément rêver mais la détente et la rigolade sont au rendez-vous. L’un des méchants est joué par un acteur français, Tomer Sisley. Emma Roberts ira, cette fois, jusqu’au bout du film, contrairement au précédent 😉

Vous avez sans doute reconnu Jennifer Aniston, l’interprète de Rachel dans Friends ? Dans ce film, pendant le voyage en camping-car, la famille cherche à écouter de la musique et zappe sur la radio jusqu’à trouver Waterfalls du groupe TLC qu’ils vont chanter à leur manière. La production du film a eu la bonne idée de faire une petite farce à Jennifer Aniston et surtout de la filmer !

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

J’t’emmène au vent – Léa Paci

En décembre 2018, je vous ai parlé de cette jeune chanteuse à la voix extraordinaire, Léa Paci. Un album à son actif et de nombreuses reprises magnifiques. Un second opus était prévu ainsi qu’une tournée, le virus en a décidé autrement… Il va falloir patienter encore un peu ! J’ai récemment découvert cette petite pépite musicale, une reprise de J’t’emmène au vent (Louise Attaque – 1997) en collaboration avec Tigarah. Une vidéo bien acidulée et vintage à souhait.

Petit rappel, pour les nostalgiques, avec la vidéo de Louise Attaque :

Et en bonus, une reprise accoustique de Perfect (Ed Sheeran) sur Chérie FM :

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Jessica Jones

Une découverte surprenante, étrange et fascinante ! Tout le monde connaît l’univers de Marvel et de ses super-héros. Les super-héroïnes sont souvent représentées dans des tenues très moulantes et ont souvent de grandes capacités respiratoires… J’en ai découvert une totalement différente, et pas uniquement sur le plan physique.

Jessica Jones, interprétée par Krysten Ritter, est une détective privée dotée d’une force surhumaine. Un pouvoir qu’elle évite de montrer, le déroulement de la série vous dira pourquoi et comment elle l’a eu. Son agence, Alias Investigations, se trouve dans un immeuble mal fréquenté d’East Village. Vous allez me dire que, pour l’instant, c’est du « classique ».

Que nenni, la jeune femme est un personnage assez sombre, assez direct et violente, qui utilise un langage sans filtre…

… et qui consomme beaucoup d’alcool ! J’ai oublié de vous dire qu’elle a perdu ses parents et son frère dans un accident de voiture, lorsqu’elle était jeune. Jessica était la seule rescapée de ce drame.

Dans cette première saison, elle affronte Kilgrave, un homme cruel capable de contrôler les esprits. Il n’hésite pas à pousser des gens à tuer, à se suicider ou à faire d’horribles choses !

J’ai oublié de vous dire qu’elle est toujours habillé de manière sombre et décontracté sauf dans un épisode où elle s’imagine échapper à Kilgrave, revêtue d’une robe jaune.

La série se compose de 3 saisons, soit 39 épisodes. J’ai dévoré la saison 1, je vais maintenant m’attaquer à la suite !