Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 9

Le mois de novembre vient de s’écouler et le compteur à téléfilms de Noël a bien tourné ! Je vais vous parler de notre coup de cœur de novembre. Un téléfilm que Sév & moi avons beaucoup apprécié : Cinq cartes de vœux pour Noël avec Torrey DeVito et Chad Michael Murray.

Un téléfilm très rythmé (certains ont des difficultés à passer la seconde…), des acteurs dynamiques et surtout 5 histoires dans l’histoire ! Jessica (Torrey DeVito) se fait plaquer, dès le début, par son petit ami. Grande fan de Noël, elle avait prévu de lui envoyer une carte de vœux par jour. Elle décide alors de les envoyer à 5 personnes qui ont compté dans sa vie pour les remercier. Il va arriver des événements positifs à ces 5 personnes grâce à la réception de ces courriers.

Oups, j’ai mis téléfilms de Noël avec un « s », en voici deux avec la même actrice, Torrey DeVito : La plus belle fête de Noël et Le Père Noël est tombé sur la tête.

Et chez vous ?

Un téléfilm qui vous a surpris en novembre ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 8

La saison 2020/21 vient de démarrer. J’espère que les inédits vont tenir la route et que je vais trouver des anciens qui valent le coup. Les téléfilms de Noël, une manière de se détendre et de penser à autre chose pendant cette période plus que compliquée…

L’atelier de jouets du Père Noël. Pourquoi ? La présence de Brooke d’Orsay, troisième téléfilm vu avec cette actrice. Une confrontation de l’ancien, les jouets traditionnels en bois fabriqués à la main, et du contemporain, les jouets bourrés d’électroniques. La traditionnelle histoire d’amour entre une working girl citadine qui retourne dans son village natal et qui rencontre un homme qui élève seul sa fille de 10 ans. La magie de Noël est bien présente dans ce téléfilm.

Un rôle sur mesure pour Noël. Pourquoi ? Pour le quiproquo qui s’installe très rapidement. Une jeune femme new-yorkaise, jouée par Brittany Bristow doit fêter Noël en famille, en Pennsylvanie, et présenter son petit ami. Malheureusement, il y a rupture ! Que faire ? Embaucher un ami comédien à la dernière minute. Un schéma classique sauf que les quiproquos sont désamorcés de manière inhabituelle. Cerise sur le gâteau, l’ami comédien est juif, la confrontation des traditions de Noël est plus qu’amusante et instructive.

Le bonheur en cadeau. Pourquoi ? Parce que j’ai retrouvé, par pur hasard, Madame Miracle ! Je l’avais adoré dans Miracle à Manhattan. Une fée aux cheveux blancs qui va tout faire pour mettre du bonheur et de l’amour (Erin Karpluk) dans la vie d’un père de famille qui élève seul ses deux enfants plus que turbulents ! Les nounous ne restent pas plus d’une soirée avec eux. À savourer sans modération !

Je pense que vous avez identifié la fée aux cheveux blancs, Doris Roberts ?

Si vous avez des téléfilms de Noël à nous conseiller, n’hésitez pas !

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Inspiration française

Soirée ciné, je demande à Sév de nous choisir un titre dans la filmographie d’Emily Blunt. Son choix : Petits meurtres à l’anglaise. Film que nous allons apprécier pour son humour « so british » ! Sev googlise alors ce film et nous apprend que c’est un remake d’un film français : Cible émouvante. Cocorico, pour une fois qu’un film français est copié et que ce n’est pas l’inverse !

Cible émouvante est sorti en 1993 et Petit meurtres à l’anglaise (Wild Target) en 2010. Les trois acteurs principaux du film français ne sont malheureusement plus de ce monde.

Jean Rochefort et Billy Nighy incarnent parfaitement Victor Meynard, un tueur solitaire et vieillissant toujours sous l’emprise de sa mère.

Victor Meynard tombe amoureux de sa cible : Renée (Marie Trintignant) ou Rose (Emily Blunt). Le nom du tueur a été gardé mais pas le nom de la cible, Renée ne doit pas être un prénom très vendeur.

Lors de leurs mésaventures, Victor Meynard prend sous son aile un jeune apprenti : Antoine (Guillaume Depardieu) ou Tony (Rupert Grint, Ron Weasley a bien grandi !).

Pour mon plus grand plaisir, la Mini a été reprise dans la version anglaise, avec le volant à droite, of course !

Wild Target est très fidèle au film d’origine. Seule différence, le Victor Meynard français prend son apprenti assez tôt dans le film alors que le Victor Meynard anglais attend la scène du parking pour prendre le sien.

Vous connaissez d’autres films français qui ont été « copiés » ?

 

Publié dans Blogosth Life, Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Projet 52-2020 #35 – Héros

Le samedi, c’est le rendez-vous hebdomadaire initié par Ma’ 🙂

Eh oui, le Projet de Ma’ m’a tellement plu en 2019 que je rempile pour 2020 🙂 ! Cliquez donc sur la liste ci-dessous pour voir les règles du jeu :

Pour cette trente-cinquième semaine de l’année 2020, le thème du Projet de Ma’ est Héros.

Comme vous le savez peut-être, nous étions, pour la troisième fois consécutive, en vacances sur la Presqu’île de Guérande. Et comme vous ne le savez peut-être pas, j’aime lire des polars régionaux des endroits que je connais suffisamment bien pour pouvoir « visualiser » tout (ou presque) le déroulement de l’intrigue.

La Presqu’île a l’air d’inspirer pas mal d’auteurs. C’est ainsi que l’an dernier, j’ai acheté plusieurs bouquins dont elle était l’héroïne. Et j’ai réitéré cet été en me procurant, entre autres, les trois livres ci-dessus, du même auteur, et qui ont pour héros le Commissaire Anconi, figure attachante de la police parisienne, qui vient enquêter en Bretagne sud. Les trois histoires se déroulent respectivement en 1990, 1991 et 1992. Autant vous dire que les techniques d’investigation et de communication ne sont pas celles d’aujourd’hui 😉 et c’est ça aussi qui met du sel (de Guérande, mouah ah ah !!!) et de l’authenticité dans ces romans !

Le Commissaire Anconi est grand consommateur de cachous (comme nous, il aime la réglisse !), vit dans une péniche sur la Seine accompagné de sa charmante épouse hollandaise et apprécie les bonnes tables de la Presqu’île 🙂 Et bien sûr, il vient toujours à bout des enquêtes qu’il doit démêler !

L’écrivain Rémi Devallière est publié aux Editions Alain Bargain 🙂 Et zut, j’aurais pu le voir en dédicace pendant nos vacances guérandaises… pfff… ça sera pour l’année prochaine…

***

Et chez vous, qui sont vos héros, héroïnes ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Vu & apprécié #3

Prodigal Son, une série qui est montée progressivement en puissance avec une fin de saison 1 très inattendue et surprenante. Vivement la saison 2 ! Le Dr Martin Whitly, surnommé Le Chirurgien, est un tueur en série qui se trouve sous les verrous. Son fils, Malcolm Bright est un profiler qui aide la police à retrouver les criminels car il comprend le fonctionnement de leur esprit.  Sa fille, Ainsley Withly est une jeune journaliste aux dents longues. Malcom & Ainsley vont être contraints de renouer des liens avec leur père pour des raisons professionnelles. Sont présents dans la série, Bellamy Young (vue et appréciée dans Scandal) et Lou Diamond Phillips (La Bamba).

Pour ceux qui suivent le blog, vous savez que j’apprécie les films qui comportent des boucles temporelles. C’est grâce à ces films que j’ai découvert Emily Blunt. En voici un autre, plus familial et plus sentimental : Il était Temps. Le jour de ses 21 ans, le père de Tim Lake lui apprend que les hommes de la famille ont la faculté de voyager dans le passé. Tim va essayer d’améliorer sa vie amoureuse qui est assez désertique… Il va découvrir qu’il ne peut pas tout changer et que si une personne ne veut pas tomber amoureuse de lui, il ne pourra pas faire grand chose (Râteau avec Margot Robbie, aïe, aïe…). Il comprendra que rien n’est acquis s’il retourne modifier le passé ! Rachel McAdams tombe amoureuse de lui, il retourne dans le passé pour aider un ami et à son retour, sa belle ne fait plus partie de son espace temps ! Une fois devenu père (oui, il a réussi à retrouver sa belle !), il ne pourra plus remonter le temps avant la naissance de son enfant, ce qui va l’obliger à faire des choix de vie. Un très beau film.

Un coup de cœur pour Sév et moi car nous ne nous attendions pas à un thriller aussi bien ficelé ! Neuf traducteurs sont enfermés dans un bunker très luxueux pour traduire le dernier tome d’une série à succès : Dedalus. Comme indiqué sur l’affiche, 10 pages fuitent sur Internet alors qu’ils n’ont aucun moyen de communication avec l’extérieur ! Qui, comment et surtout pourquoi ? Ces trois questions nous ont tenus en haleine pendant tout le film et nous sommes allés de surprise en surprise ! Lambert Wilson est très autoritaire et mégalo dans son rôle d’éditeur. Sont présents dans le film, Olga Kurylenko (une James Bond Girl française, cocorico !) et Patrick Bauchau (vu et apprécié dans Le Caméléon).

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Mary, Pamela & Walt

Nous ne sommes pas de gros consommateurs de TV mais nous recevons la newsletter d’un programme TV chaque jour, surtout pour savoir si certaines séries que nous suivons reprennent. Cela permet également de jeter un œil au kazou ! Un jour j’ai été attiré par ce titre : Dans l’ombre de Mary ! Kezako ?

Un film surprenant qui nous apprend que Walt Disney a mis plus de 20 ans à tenir une promesse faite à ses filles : Adapter sur grand écran le roman de Pamela Lyndon Travers, Mary Poppins ! Un film qui permet de découvrir le monde du cinéma sous un angle inhabituel. D’écouter les discussions, négociations, désillusions d’une auteure face à la machine Disney. D’observer les premiers croquis, storyboards et d’écouter les premiers jets des chansons de ce futur film à succès.

 

Après avoir vu les « coulisses », nous nous sommes plongés ou replongés dans Mary Poppins avec toujours en tête, le film précédent. Une comédie musicale plutôt magique et des effets spéciaux assez surprenants pour l’époque ! Le film date de 1964, 2 ans avant la mort de Walt Disney. Pensez-y si vous regardez ce film totalement « Supercalifragilisticexpialidocious » !

 

Il ne me restait plus qu’à regarder Le retour de Mary Poppins, avec Emily Blunt. Jane & Michael, enfants dans le premier film, sont devenus adultes et Mary Poppins revient pour aider, encore une fois, la famille Banks. Quand elle arrive au 17 allée des Cerisiers, elle dit à Michael : Fermez donc la bouche Michael, vous avez l’air d’un poisson hors de l’eau ! Réplique prononcée par Julie Andrews dans le premier film. Cerise sur le gâteau, la présence de Dick Van Dyke dans ce second volet ! Il a actuellement 94 ans ! Une très bonne suite tout aussi magique et surprenante que le premier volet !

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Projet 52-2020 #21 – Bibliothèque

Le samedi, c’est le rendez-vous hebdomadaire initié par Ma’ 🙂

Eh oui, le Projet de Ma’ m’a tellement plu en 2019 que je rempile pour 2020 🙂 ! Cliquez donc sur la liste ci-dessous pour voir les règles du jeu :

Pour cette vingt-et-unième semaine de l’année 2020, le thème du Projet de Ma’ est Bibliothèque.

Je vous ai sorti d’une de nos bibliothèques ce livre que je me suis procuré dès notre arrivée en Alsace, en décembre 2001 (Déjà ? Que le temps passe vite !!). Le ton est donné dès la couverture, hein Antiblues ??!!? 😀 😉

Quelle image avez-vous de l’Alsace et de ses habitants ? Des préjugés que je me ferai un plaisir de « démonter » ? Des questions à me poser ? Hopla !!

***

Et chez vous, comment est la bibliothèque ?

Publié dans Blogosth Life, Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Vintage

Le 28 avril, Antiblues posait cette question : Êtes vous vintage ? 

J’ai donc farfouillé un petit peu et j’ai trouvé ces objets :

Je laisse l’œil expert d’Antiblues analyser mes trouvailles !

En revanche, je veux juste préciser que Mylène Farmer n’est pas vintage mais ce type de billet, oui ! Maintenant, ils sont aussi tristounets qu’une feuille de PQ…

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Projet 52-2020 #15 – Cloche

Le samedi, c’est le rendez-vous hebdomadaire initié par Ma’ 🙂

Eh oui, le Projet de Ma’ m’a tellement plu en 2019 que je rempile pour 2020 🙂 ! Cliquez donc sur la liste ci-dessous pour voir les règles du jeu :

Pour cette quinzième semaine de l’année 2020, le thème du Projet de Ma’ est Cloche.

Non, vous n’aurez pas les cloches de Pâques !!

J’ai eu comme une fulgurance pour illustrer ce mot. Je me suis souvenue que j’avais cette BD dans notre bibliothèque. Vous connaissez ? 😉

***

Et chez vous, quelle cloche ?

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

L’agence

Encore une petite boucle temporelle, mais dans un registre un peu différent !

Le grand patron a prévu un destin politique à David (Matt Damon) sauf qu’un jour, il croise Elise (Emily Blunt, encore elle…) qu’il n’aurait jamais dû rencontrer car il était censé renverser sa tasse de café sur sa chemise et arriver en retard à son travail. Lorsqu’il arrive à son bureau, le temps et les personnes sont figés. Les hommes du grand patron, de l’agence, sont en train de manipuler ses proches pour qu’il reprenne le chemin qui devait lui être destiné.

David a craqué pour Elise, il n’arrive pas à l’oublier malgré les nombreuses interventions des hommes de l’agence. Hommes qui portent des chapeaux pour une raison bien précise et qui ouvrent les portes en tournant dans un sens tout aussi précis ! Ces « artifices » permettent de prendre des raccourcis temporels. Je ne vous en dit pas plus pour ne pas trop spoiler.

J’ai l’impression qu’elle me suit dans mes visionnages !