Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Projet 52-2022 #36 – Chacun fait ce qui lui plaît

Ma génération va forcément penser à ce qui est considéré comme le premier rap français, interprété par Grégory Ken et Valli, souvenez-vous du fameux duo « Chagrin d’Amour » 🙂

N’ayant pas de photo dédicacée ni de l’un ni de l’autre… j’ai pensé à cette cabine à livres rencontrée lors de l’un de nos parcours de Géocaching en Haute-Vienne.

Les cabanes à livres sont une belle initiative qui permettent d’emprunter et de rendre des livres lus comme il nous plaît !

Notre commune alsacienne s’étant dotée depuis le début de l’été (enfin !) d’une cabane à livres – tout près de la maison en plus – je me suis empressée d’aller voir quels étaient les titres qu’elle contenait. Pour attirer le chaland, c’est la bibliothèque municipale qui a rempli les étagères (et Oth a déposé quelques ouvrages divers et variés).

J’ai « sauté » sur « Au Revoir La-Haut » de Pierre Lemaître, dont j’avais vu (et adoré), il y a déjà un certain temps, la version film d’Albert Dupontel. La lecture a été commencée immédiatement chez nous, puis j’ai embarqué le « pavé » dans la valise pour le terminer en Haute-Vienne.

Une fois cette lecture passionnante terminée, le livre a trouvé sa nouvelle maison, sous forme d’une cabine téléphonique reconvertie, à Sainte-Anne-Saint-Priest, dans la Haute-Vienne donc.

Pour la petite anecdote, j’ai écrit dans le livre une formule du style « Livre emprunté à … (67), rendu à Sainte-Anne-Saint-Priest (87) ». En échange, j’ai kidnappé « La Mort du Petit Cheval » de Hervé Bazin, que je viens de finir, et que j’ai rendu dans notre cabane à livres alsacienne. A cette occasion, j’ai emprunté l’Histoire d’Helen Keller.

Ceci est ma participation au Projet de Ma’. Que font de plaisant les autres participants ?

Publié dans Sorties, virées et randos

Vacances en Haute-Vienne

Nous avions prévu de faire la passe de 5 à la Presqu’île de Guérande. Nous nous y sommes pris un peu tardivement et ce qui devait arriver, arriva, c’était complet pour cet été ! Argh, argh et encore argh ! Pas de plan B de prévu. Après quelques recherches en fonction de certains critères, nous avons choisi notre destination de l’été 2022, la Haute-Vienne. Je dis la Haute-Vienne et non le Limousin car je ne trouvais pas ce nom très vendeur pour une destination de vacances… Vous vous doutez bien que j’ai depuis changé d’avis.

Qui dit Limousin, dit limousines ! Oui, elles étaient bien là à nous regarder crapahuter sur nos chemins de découverte. Et nous en avons fait de nombreuses ! Tout particulièrement le lac de Vassivière, qui est un endroit magnifique avec de nombreuses activités très variées. Il y avait aussi de belles églises à voir, comme ici à Sainte-Anne-Saint-Priest.

Il y avait également des pierres mystérieuses qui étaient gravées, de nombreux Poï’z à découvrir et une grande table ronde trouée pour admirer le beau village d’Eymoutiers.

Il y avait un endroit où l’émotion était présente en permanence, Oradour-sur-Glane. Il y avait une rivière agitée qui nous a fait arriver au fameux lac de Vassivière. Et heureusement, il y avait beaucoup de fraicheur et un petit vent quasi permanent.

Il y avait même une île au milieu de ce lac et la vue y était splendide. un peu de gourmandise également au programme avec ce gâteau diabolique, le Trépaïs. Pour éliminer tout cela, rien de tel que de faire le tour du lac à VTT par des petits chemins qui montent et qui descendent.

Il y avait des endroits très bucoliques comme l’arboretum de Chamberet. Il y avait des petits villages où l’épicerie est moins cher que le supermarché le plus proche, comme à Nedde. Et pour finir, une autre manière d’admirer le lac de Vassivière grâce à une trottinette électrique tout-terrain.

C’était un petit résumé de nos vacances en Haute-Vienne, d’autres billets devraient suivre…