Souvenirs d’enfance

       logo400-webCet article participe au rendez-vous mensuel « En France aussi » proposé par Sylvie qui nous invite à vous présenter des coins de France selon un thème.

*

*

*Ce mois-ci, Sylvie nous met au défi de nous plonger dans nos souvenirs et lieux d’enfance.

Comme vous avez pu le constater, le mois dernier je n’ai pas participé au rendez-vous… pas le cœur à bloguer… Mais le thème d’avril est un joli prétexte à aller de l’avant tout en regardant derrière soi, pour se remémorer ces moments d’enfance, de jeunesse qui me semblent si loin.

C’est l’occasion de vous faire partager ces instants de vie passés dans ma Moselle natale, dans ma région messine d’origine.

Image 7

J’ai poussé mon premier cri dans ce magnifique bâtiment qu’est que fut la Maternité Sainte-Croix, fermée en 2012 suite à la construction de l’imposant Hôpital de Mercy. Cette Maternité a vu pendant de nombreuses décennies, se multiplier les naissances de messins d’origine comme moi.

Le porche d’entrée, sur cette vue, est bouché par une palissade, car, après avoir été en premier lieu un hôtel particulier au XIVème siècle, une prison (oui oui !), un couvent puis une maternité, les murs abritent à présent une résidence composée d’appartements.

(suite…)

Nuits d’Est – entre chien et loup

En cette saison, la nuit tombe vite. Quand je sors du boulot, les quelques candélabres longeant la piste cyclable près de mon parking ne suffisent pas à éclairer les rangées de voitures – Argh, l’amas de feuilles que je n’avais pas vu et qui a fait ripper ma botte ! – ni les marches pour accéder audit parking.

Mais la nuit, c’est aussi porter son regard au loin et voir les lumières environnantes : grandes enseignes, longues files de voitures promenant leurs yeux blancs ou jaunes et leurs fesses rouges 😉 villages illuminés sur les collines, et certaines routes dont on peut suivre le tracé grâce aux lampadaires formant haies d’honneur.

La nuit, c’est râler après les trop nombreux cyclistes qui omettent (volontairement et involontairement…) de faire fonctionner leur éclairage, qui ne respectent pas forcément les feux tricolores !

Mais la nuit, c’est un moment où l’ambiance se met à changer, quelle que soit la saison, quel que soit l’endroit 🙂

Je vous emmène en Alsace et en Moselle pour vous faire profiter de ces instants magiques !

Nuit Metz (suite…)

Une véritable quiche !

Bon, ça commence à bien faire c’tte histoire !!

Mon sang lorrain ne fait qu’un tour quand je vois fleurir sur le net des recettes de quiche toutes aussi farfelues les unes que les autres (ouais, je rentre tout de suite dans le vif du sujet !). En tant que mosellane d’origine, je ne peux que m’insurger contre ces fantaisies culinaires inventées par des non-lorrains.

D’ailleurs, pourquoi les gens de l’intérieur disent « quiche lorraine » ? Existe t-il d’autres quiches en France (à part des grandes tiges qui se servent mal de leur cerveau, j’veux dire… j’allais pas la laisser passer c’tte blague !!) ? On ne parle pas de « bouillabaisse marseillaise » ou de « clafoutis limousin » puisque forcément ces spécialités sont nées et représentent la région et ville suscitées ! Bref, j’ai toujours dit « Quiche ». Point.

Il est de mon devoir de remettre les pendules à leur place et de vous montrer comment les vrais lorrains préparent avec amour une vraie quiche !

Lorsqu’Oth et moi, nous nous sommes mariés (en Moselle donc, tu suis ou non ??), l’Adjointe au Maire qui a officié nous a offert ce splendide livre de cuisine lorraine, écrit par l’auteur régionaliste Jean-Marie Cuny, illustré en couverture par Jean Morette, et préfacé et également illustré (pages intérieures) par Bruno Carpentier.

Cuislorr (suite…)

Y a-t-il des lorrains dans la salle ?

Sac_a_binzPendant les vacances de Noël, nous étions de tournée des sapins en Moselle. Nous sommes revenus avec un « sac à binz » sur lequel sont notées différentes expressions locales dont certaines nous sont restées ! (suite…)

Le petit train d’Abreschviller

Connaissez-vous Abreschviller ? Petite commune de Moselle située à quelques kilomètres de Saint-Quirin, village classé parmi les plus beaux villages de France. Une ligne touristique de chemin de fer y existe depuis la fin des années 60. Cette ligne servait autrefois à transporter le bois. Plus d’infos sur le site du petit train d’Abreschviller.Petit_train_AbreschvillerDeux locomotives participent à la montée à travers la forêt, une vapeur et une diesel. Nous avions testé la diesel, il y a quelques années et cette fois, nous avons voyagé avec une vraie locomotive à vapeur, une Heilbronn 02-20 T de 1906. (suite…)

Parc animalier de Sainte-Croix

Connaissez-vous le parc animalier de Sainte-Croix à Rhodes (Moselle) ? Trois sentiers sur 120 hectares vous y attendent pour découvrir de nombreux animaux sauvages et d’autres beaucoup moins sauvages puisque vous pouvez les caresser ! De multiples activités, des endroits en forêt, à l’ombre, et des points d’eau pour vous rafraichir avec cette grosse chaleur ! Nos casquettes ont été mouillées de nombreuses fois !

Parc_Sainte_Croix_Vari_RouxLe vari roux était assez surpris de nous voir ! (suite…)

Les Jardins Fruitiers de Laquenexy

Jardins_Fruitiers_Laquenexy_3Les Jardins Fruitiers de Laquenexy se trouvent à quelques kilomètres au sud-est de Metz. Ce site a le label Jardin Remarquable comme celui des Jardins de la Ferme Bleue à Uttenhoffen, que nous avions visité en 2010. Il se découpe en 20 parcours qui nous invitent à faire voyager nos sens sur une étendue de 40.000 m² !

C’est parti pour une (petite) visite en photos : (suite…)

La photo du mois #24

.

Bienvenue chez moi ! C’est le thème choisi pour la Photo du Mois d’octobre 2012. Je ne vous rappelle pas le principe, c’est notre 24ème édition… z’avez qu’à suivre, non mais 😉

Chez moi, chez moi… où est-ce donc « chez moi » ? Mon (Notre) premier « chez moi », c’est la Moselle jusqu’à mes 28 ans. Ensuite, mon (Notre, bien sûr) deuxième « chez moi » fut le Territoire-de-Belfort pendant deux ans. Depuis presque 11 ans, depuis le jour de mes 30 ans, nous sommes alsaciens, et même bas-rhinois !

J’aime notre région d’adoption, celle où nos enfants sont nés, nos deux loustics baptisés au Riesling* ! Tiens, en parlant de ça, s’il est un endroit en France où l’on produit du bon vin, c’est bien l’Alsace.

Mais l’Alsace ne se réduit pas à la carte postale sur laquelle trônent avec prestance un breuvage local accompagnant un immense plat de choucroute garnie fumant et un kougelhopf.

(suite…)

Malgré-elles…

.

…une « fiction » pour ne pas oublier ce qu’a été la réalité…

.

Alice et Lisette ont 17 ans lorsqu’elles sont arrachées de force à leur famille alsacienne pour collaborer à l’effort de guerre en Allemagne. Après un séjour de six mois dans un camp d’endoctrinement, elle sont toutes les deux envoyées dans une usine d’armement où elles ont pour tâche d’accomplir des obus à une cadence inhumaine. Une explosion éclate, elles sont soupçonnées de sabotage et menacées d’être envoyées dans un camp de redressement. Alice et Lisette se croient sauvées lorsqu’on les transfère dans une maternité…

Comme au Cinéma

Lisette et Alice apprennent leur affectation

.

(suite…)

Un petit tour à Metz

Nous remontons de temps en temps en Moselle pour visiter nos familles et nous n’avons malheureusement pas de temps à consacrer à cette bonne vieille ville de Metz. Cette fois-ci, nous l’avons pris – voir la dernière photo 😉– et la petite famille en a profité pour errer quelques temps dans ces rues que nous avons tant parcourues plus jeunes.

La rue Serpenoise et sa colonne de Merten. Sur la droite, le Steinhoff, bien connu des messins ! La rue Serp’ mène à la place de la « Rep » (République) où nous avons eu l’immense surprise de nous retrouver nez à nez avec … (suite…)

La « source » de la Moselle

Longue de 550 km, cette rivière passe par Metz (lieu de naissance de Sév) et Thionville (lieu de naissance d’oth67), puis rejoint le Rhin à Coblence. Cette rivière, c’est la Moselle,  prend sa source à Bussang dans les Vosges.

(suite…)