Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 14

Coup de foudre dans l’allée des sapins. Pourquoi ? Euh… Parce qu’il y a Alicia Witt, une actrice que j’apprécie dans les téléfilms de Noël. Il faut dire qu’elle en est déjà à son neuvième. L’histoire ? Les commerçants d’un quartier historique du centre de Denver se mobilise pour éviter la démolition de leur quartier qui doit être remplacé par des immeubles de bureaux. Alicia Witt s’occupe d’une boutique de musique et elle va rencontrer, par hasard, le fils du promoteur immobilier… Je vous laisse deviner la suite…

Un vœu d’amour pour Noël. Pourquoi ? Parce que c’est une très belle histoire, assez émouvante et que la larmichette à l’œil peut vous guetter à la fin du téléfilm. Pour l’instant, c’est le plus chouette que nous avons vu, Sév et moi. C’est l’histoire d’une petite fille et de son papa veuf qui aimerait passer un Noël comme avant. Elle fait un vœu lors d’une opération caritative et Lucy (Amanda Schull), l’animatrice va essayer d’y remédier.

Escapade royale à Noël. Pourquoi ? Parce que les histoires de princesses et de princes sont toujours belles du moment qu’elles ne se terminent pas violemment sous un pont… L’histoire ? Anna, (Laura Osnes) va passer ses vacances dans l’auberge de ses parents. Il tombe alors beaucoup de neige et au même moment, un prince et sa famille se retrouvent bloqués dans la même auberge.

Hep, hep, le billet n’est pas encore terminé, ne partez pas tout de suite ! Alicia Witt et Laura Osnes ont plusieurs cordes à leur arc. Elles chantent également !

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 13

Le compteur tourne tranquillement pour ma quatrième saison des téléfilms de Noël. N’étant pas un gros dormeur, je me lève tôt spontanément le samedi matin et j’en profite pour regarder un téléfilm de Noël en loucedé. Comme j’en ai déjà vu une bonne quantité, je recherche des inédits, ou des anciens dont le résumé m’intéresse. Il m’arrive de faire mon choix en fonction de l’actrice principale si je l’ai déjà appréciée dans d’autres téléfilms de Noël. C’est ce qui m’est arrivé un samedi matin. En cherchant sur le Replay de TF1, j’ai vu un inédit avec Tori Anderson, actrice vue dans déjà 2 téléfilms. J’ai donc lancé le Replay sans lire le résumé. Qui dit Replay, dit publicités ! Je patiente et suis intrigué par un spot pour une émission culinaire sauf que c’était le téléfilm qui venait de commencer…

Christine Chance, Tori Anderson, anime sa propre série sur le net où elle met en scène sa belle petite famille. Une marque lui propose de devenir leur ambassadrice si elle réussit à atteindre un objectif de vues à Noël. Sauf que la réalité n’est pas toujours celle que l’on pense…

Christine ne montre sa maison que sous certains angles (bande jaune et noir). De l’autre côté, c’est un peu (beaucoup) le bazar. De plus, son mari à l’écran n’est pas le sien mais son futur beau-père, le petit ami de sa mère divorcée et cougar…

L’objectif de vues n’a malheureusement pas été atteint. Christine est obligée de décommander le Père Noël de son émission du soir. Père Noël qui lui dit qu’il reviendra demain car les vœux de Noël sont parfois exaucés.

Son réveil sonne, Christine se lève et ne réalise pas encore qu’elle va revivre, encore et encore cette journée où elle n’a pas atteint ses objectifs de vues. Une fois, elle y parvient mais se réveille toujours le 24 décembre. Elle ne comprend pas car son vœu a été exaucé. Christine se souvient alors du Père Noël qui lui a dit que les vœux de Noël sont parfois exaucés pour que Noël vous apporte ce que vous voulez vraiment…

Le hasard et Tori Anderson m’ont permis de tomber sur un téléfilm de Noël avec une boucle temporelle, j’ai adoré. J’ai même oublié de vous dire son nom : Le plan parfait du Père Noël.

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 12

La saison des téléfilms de Noël a commencé ! Je vais faire la chasse aux inédits et aux petites pépites non vues. Je vais surtout faire la chasse au temps qui va me permettre d’en regarder. C’est parti pour une petite sélection (un échauffement ?) qui a déjà fait mouche.

Noël au manoir enchanté Pourquoi ? La présence d’Erin Cahill, actrice qui a fait de nombreuses apparitions dans des séries TV dont les Experts. C’est le cinquième téléfilm que je vois avec elle. En 1903, Charles Whitley, inventeur et millionnaire, tente de réparer une horloge. Il s’évanouit et se réveille une centaine d’années plus tard, toujours dans son manoir qui est devenu un musée avec des visites guidées, organisées par Megan Turner (Erin Cahill). Une boucle temporelle, que demander de plus pour bien démarrer cette nouvelle saison des téléfilms de Noël.

Deux foyers pour Noël. Pourquoi ? Un schéma traditionnel : Elle (Chandra West), veuve, vit avec son fils. Lui (Antonio Cupo), divorcé, vit avec sa fille. Un élément déclencheur bien utilisé (pour une fois) : un chien. Son fils veut un chien pour Noël, il lui en offre un. Le chien se sauve et se retrouve à la fourrière où elle va l’adopter. C’est le début des situations cocasses et du quiproquo amoureux judicieusement placé. Un téléfilm de Noël traditionnel où certains éléments récurrents sont utilisés à bon escient afin de passer un bon moment.

L’homme au pull de Noël. Pourquoi ? Déjà à cause du titre long et original en VO : Never kiss man in a Christmas sweater ! Ensuite, il y a Ashley Williams, c’est également le cinquième téléfilm de Noël que je vois avec elle. Cette actrice a des yeux bleus très lumineux et surtout un énorme sourire ! Elle pourrait parfaitement interpréter le rôle de la femme du Joker ! L’histoire est simple, un homme (Niall Matter, un acteur habitué des téléfilms de Noël), se retrouve à l’hôpital suite à un accident avec un sapin porté par Ashley Williams. Son bras droit doit être immobilisé quelques jours et il va devoir se faire aider. Devinez par qui ?

Si vous avez des téléfilms de Noël à nous conseiller, n’hésitez pas !

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 11

Voici trois nouveaux téléfilms où nous avons eu le plaisir de retrouver des actrices habituées à ces rôles de Noël et que nous apprécions : Jill Wagner, Jessica Lowndes et Alicia Witt.

Noël sous le gui : Un homme d’affaires toujours trop concentré sur son travail doit faire redécorer la grande maison familiale. La mère de ce dernier fait appel à l’architecte d’intérieur Abbey Fuller, jouée par Jill Wagner. Je ne vais pas vous en dire plus, vous vous doutez de la suite. Un thème récurent dans certains téléfilms de Noël, toujours agréable à voir !

Coup de foudre au bal de Noël : Après l’architecte d’intérieur, nous passons à Mia (Jessica Lowndes), décoratrice de vitrines qui se retrouve à aller aider sa sœur à la préparation du Festival des Flocons. Elle va devoir collaborer avec le petit-fils de l’organisatrice, un homme attaché aux traditions et à ses petites habitudes. Vous allez me dire que c’est presque la même thématique que le précédent, c’est vrai ! Petit bonus, la voix magnifique de Jessica Lowndes qui interprète “The Best Gift”.

La partition perdue de Noël : Je vous rassure, il n’y a pas de décoratrice et d’homme trop sérieux et concentré ! Melody Jones (Alicia Witt) est une star de la musique country. Une artiste sur le déclin prétend que Melody a plagié l’un de ses titres. Il va falloir qu’elle retrouve la partition de cette fameuse chanson ! Melody Jones va devoir farfouiller dans son passé et forcément croiser un ancien amoureux…

Le petit bonus musical de ce billet !

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 10

Petite présentation germanique pour cette nouvelle sélection. Les chants sont forcément en allemand et il est fréquent d’entendre « Stille Nacht, heilige Nacht » ! La Polizei est également de la partie. Les acteurs se font un petit peu plus de câlins et parfois ôtent leurs vêtements. Chose rare dans les téléfilms actuels où un quiproquo arrive souvent quand deux paires de lèvres se rapprochent un peu trop !

Der Weihnachtshund (Un Noël de chien), deux personnes, Max et Katrin (Nadeshda Brennicke) qui ne se connaissent pas et n’aiment pas Noël sont confrontés à une histoire de chien ! L’un souhaite faire garder le sien et l’autre en trouver un pour échapper à sa future belle-famille car son futur(ex) beau-père est allergique aux chiens. Un téléfilm particulièrement agréable car bien rempli de quiproquos. Il date un peu, 2004, ce qui n’enlève rien à son charme, au contraire.

Engel sucht Liebe (Les murmures de Noël), la brigade des anges a pour objectif de rendre 72,9% des gens heureux à Noël. Ils descendent sur Terre et tentent de « remettre » du bonheur dans certaines personnes. Les vivants ne peuvent naturellement pas les voir. L’ange Uriel tombe amoureux de Laura (Yvonne Catterfeld), une jeune femme aveugle qui peut voir l’ange… Quiproquos à gogo car Uriel doit redevenir vivant et son patron des anges a des objectifs à atteindre ! Une belle surprise pour moi avec ce téléfilm de Noël qui sort un peu de l’ordinaire.

Der Nikolaus im Haus (La Mère Noël), pour échapper à la police et prouver son innocence dans une affaire de détournement de fonds, Klaudia (Christine Neubauer) est obligée de se déguiser en Mère Noël et de se cacher dans la maison d’un veuf qui vit avec ses deux enfants. Il se trouve que cet homme est également victime du même « filou ». L’histoire a pour cadre la ville de Salzbourg.

J’espère vous parler un jour des téléfilms français de Noël, j’en ai vu 2, j’attends un troisième pour faire un billet sur le blog. Si vous avez apprécié Der Weihnachtshund, il y a une suite tout aussi sympathique !

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 9

Le mois de novembre vient de s’écouler et le compteur à téléfilms de Noël a bien tourné ! Je vais vous parler de notre coup de cœur de novembre. Un téléfilm que Sév & moi avons beaucoup apprécié : Cinq cartes de vœux pour Noël avec Torrey DeVito et Chad Michael Murray.

Un téléfilm très rythmé (certains ont des difficultés à passer la seconde…), des acteurs dynamiques et surtout 5 histoires dans l’histoire ! Jessica (Torrey DeVito) se fait plaquer, dès le début, par son petit ami. Grande fan de Noël, elle avait prévu de lui envoyer une carte de vœux par jour. Elle décide alors de les envoyer à 5 personnes qui ont compté dans sa vie pour les remercier. Il va arriver des événements positifs à ces 5 personnes grâce à la réception de ces courriers.

Oups, j’ai mis téléfilms de Noël avec un « s », en voici deux avec la même actrice, Torrey DeVito : La plus belle fête de Noël et Le Père Noël est tombé sur la tête.

Et chez vous ?

Un téléfilm qui vous a surpris en novembre ?

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 8

La saison 2020/21 vient de démarrer. J’espère que les inédits vont tenir la route et que je vais trouver des anciens qui valent le coup. Les téléfilms de Noël, une manière de se détendre et de penser à autre chose pendant cette période plus que compliquée…

L’atelier de jouets du Père Noël. Pourquoi ? La présence de Brooke d’Orsay, troisième téléfilm vu avec cette actrice. Une confrontation de l’ancien, les jouets traditionnels en bois fabriqués à la main, et du contemporain, les jouets bourrés d’électroniques. La traditionnelle histoire d’amour entre une working girl citadine qui retourne dans son village natal et qui rencontre un homme qui élève seul sa fille de 10 ans. La magie de Noël est bien présente dans ce téléfilm.

Un rôle sur mesure pour Noël. Pourquoi ? Pour le quiproquo qui s’installe très rapidement. Une jeune femme new-yorkaise, jouée par Brittany Bristow doit fêter Noël en famille, en Pennsylvanie, et présenter son petit ami. Malheureusement, il y a rupture ! Que faire ? Embaucher un ami comédien à la dernière minute. Un schéma classique sauf que les quiproquos sont désamorcés de manière inhabituelle. Cerise sur le gâteau, l’ami comédien est juif, la confrontation des traditions de Noël est plus qu’amusante et instructive.

Le bonheur en cadeau. Pourquoi ? Parce que j’ai retrouvé, par pur hasard, Madame Miracle ! Je l’avais adoré dans Miracle à Manhattan. Une fée aux cheveux blancs qui va tout faire pour mettre du bonheur et de l’amour (Erin Karpluk) dans la vie d’un père de famille qui élève seul ses deux enfants plus que turbulents ! Les nounous ne restent pas plus d’une soirée avec eux. À savourer sans modération !

Je pense que vous avez identifié la fée aux cheveux blancs, Doris Roberts ?

Si vous avez des téléfilms de Noël à nous conseiller, n’hésitez pas !

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Internet

Bilan blog 2019

Parmi les billets classiques publiés en 2019, voici le trio vainqueur : Mylène Farmer et ses concerts, suivi des chats de Steve Hickok et des téléfilms de Noël n°3. Je suis assez surpris de la première place de Mylène Farmer car habituellement, mes billets musique & film ne tournent pas trop. Pour la troisième place, ce billet de Noël a été publié début 2019, ce qui doit expliquer sa présence sur le podium.

Sév participait cette année, pour la première fois, au projet 52 initié par Ma. La première place, gourmande, est occupée par une Pause sucrée. Médaille d’argent pour l’Agenda et médaille de bronze pour Écrire. Les deux premières places correspondent au deux premiers billets de l’année. Le projet 52 se poursuivra en 2020 !

Je participe chaque dimanche au Silent Sunday. L’art contemporain (#203 et #170) est le grand vainqueur de cette année 2019 ! la gourmandise (#180) a réussi à trouver sa place sur la deuxième marche du podium !

Nous participons également à la photo du mois en alternance. Et le podium est trusté par… moi ! Désolé Sév, il me semble que nos lecteurs aiment les objets de torture, les doudous vintages et les beaux vitraux ! On fait la belle en 2020 ?

Un dernier rendez-vous bi-mensuel avec les reflets ! Le petit déj des vacances l’emporte devant le tram dans le retro et la troisième place, pour des moutons bretons !

Bon, je vais vous parler également de mes 3 flops dans les billets classiques. Et comme, je vous le disais plus haut, rares sont mes billets musique & film qui cartonnent ! C’est pô grave, cela me fait plaisir de les écrire. À la dernière place, Looper ! Avez-vous eu peur d’Emily Blunt ? À l’avant-dernière place, Mylène Farmer et le film de son concert. Petit paradoxe, elle est première avec son concert… Et pour finir, à l’antépénultième place, encore Mylène Farmer en compagnie de Cœur de Pirate !

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 7

Le compteur tourne entre des coups de fourchettes, des bulles de Champagne et autres festivités de Noël. Voici un petit trio fort sympathique à visionner.

Prêtemoi ta main à Noël. Pourquoi ? Parce que cela change un peu (beaucoup) des sujets classiques que l’on peut trouver dans un téléfilm de Noël. Christy (Kelley Jakle) doit préparer Hanoucca pour un de ses clients. Ses connaissances dans ce domaine sont nulles. Elle se fait aider par un ami juif qui a besoin de quelques notions sur le Noël chrétien pour plaire à sa petite amie ! Les quiproquos sont bien au rendez-vous ! Je peux juste vous dire qu’il ne faut pas s’embrasser sous une branche de persil ! Le titre en anglais est plus approprié.

Miracle à Manhattan. Pourquoi ? Un téléfilm qui date de 2010 qui colle parfaitement à la tradition de Noël. Le rayon jouet d’un magasin fait le pari (impossible) de ne vendre que des jouets traditionnels malgré la concurrence féroce d’un jouet high-tech que tout le monde veut. Un soupçon de magie avec une fée aux cheveux blancs qui va s’arranger pour que Noël soit un vrai Noël !

Le bel inconnu de Noël. Pourquoi ? Amalie (Ashley Newbrough) reçoit une déclaration d’amour anonyme en provenance de son village natal. Ses recherches sont semées d’embuches (de Noël) et de quiproquos. Le tout étant mené dans un bon rythme. Les ingrédients nécessaires pour passer un bon moment sont donc réunis !

Des chouettes téléfilms à nous proposer ?

 

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.

Publié dans Ciné - TV - Musique - BD - Livres

Téléfilms de Noël – 6

Le compteur s’est un peu étoffé depuis le dernier billet, ce n’est pas encore le rythme de croisière, mais c’est déjà un bon début. La cuvée 2019 peut parfois paraître déroutante car certains téléfilms sont surcousus de fils blancs ! Pour moi, un bon téléfilm de Noël doit respecter un bon dosage de quiproquos et/ou avoir une boucle temporelle pour bien me divertir. En voici quelques-uns :

Noël dans la peau d’une autre. Pourquoi ? Parce que deux jeunes femmes, aux vies totalement opposées, se retrouvent dans le corps de l’autre suite à leur passage dans une étrange boutique de Noël. Un téléfilm forcément bourré de quiproquos, bien servi par les deux actrices et le tout avec un bon rythme.

La proposition de Noël. Pourquoi ? Les quiproquos sont connus depuis le début, l’héroïne principale doit se trouver un faux petit ami pour faire bonne figure devant son ex et sa nouvelle petite amie, lors d’une réunion de famille. Un contrat est même passé entre les deux protagonistes. J’aime bien également l’actrice, Hilarie Burton.

La clé d‘un Noël réussi. Pourquoi ? Il n’y a pas énormément de quiproquos. Cependant, il y a beaucoup de rythme donné par l’actrice Jill Wagner que je trouve très pétillante dans ce téléfilm. Il y a également une petite claque donnée au machisme dans cette production. En effet, quand Jill Wagner arrive à Evergreen, petit village américain typique de Noël, c’est elle qui s’arrête sur le bord de la route pour aider un homme en panne avec sa vieille camionnette rouge. Petit clin d’œil à Evergreen qui a déjà servi de cadre à d’autres téléfilms de Noël.

Votre compteur avance ?

Des chouettes téléfilms à nous proposer ?

Les autres téléfilms de Noël sont ICI.