Y a-t-il des lorrains dans la salle ?

Sac_a_binzPendant les vacances de Noël, nous étions de tournée des sapins en Moselle. Nous sommes revenus avec un « sac à binz » sur lequel sont notées différentes expressions locales dont certaines nous sont restées !

Sac_a_binz_motsLa chtrouille, boulibatch, entre midi, bock, cornet, lutsche, klatz, knoll, ça gets, guibolles, schmirer, schneck, spritz, café-klatsch, ferme la lumière, faire bleu, schlapp et katz.

Sac_a_binz_mots_basClenche, quatcher, cagneux, tanné, un schlouck, stuck, toquer, knoll, le nonon, beuiller et  être schtrack.

Blason_Lorraine

Connaissez-vous la signification de certains de ces mots ?

Advertisements
Article précédent
Poster un commentaire

134 Commentaires

  1. Présente ! Je suis vosgienne donc je ne connaissais pas tout car il y a beaucoup d’expressions typiquement mosellanes. Ça gets = ça va ? Guibolles euh les jambes…ferme la lumière ma grand mère le disait. Sinon, dans mon coin reculé nous rajoutons  » voir  » apres des verbes à l’impératif: « essuie voir la vaisselle » en est un bon exemple. d’ailleurs …

    Répondre
  2. Y en a peut-être une ou deux que je ne connais pas…lol

    Répondre
  3. Ben moi aucun ! :- ]…la chtrouille peut-être
    @.

    Répondre
  4. J’en connais certains oui …
    Par contre, boulibatch, je ne vois pas … 😉

    Répondre
  5. Absolument pas, peut-être un dialecte des Bratisla Boys ? 🙂

    Répondre
  6. Ben, j’en ai reconnu quelques-uns: ça get’s, en picard cho vo-ti…; une clenche: une poignée de porte ? toquer: frapper à l’porte nan ? schmirer: se regarder dans un miroir ? La chtrouille: avoir peur ?
    De belles expressions typiques de chez vous… Ché mi on n’a de bielles aussi…
    Alez, adè, unne poignéie d’man à tes lapins, un tiot bec à tes glinnes 🙂

    Répondre
    • Il va falloir réfléchir un petit peu plus sur « schmirer » !
      C’est du propre !

      Répondre
  7. Je suis lorraine donc je les connais presque toutes, mais me manque quelques unes cependant, comme « faire le bleu », « le nonon », « beuiller ». Jamais entendu…

    Répondre
    • ah oui, en fait, c’est « faire bleu », donc sans doute ne pas travailler ?

      Je ne donne pas les réponses pour ce que je sais, je laisse jouer les autres, j’essaie juste de deviner celles que je ne connais pas.

      Répondre
    • Ce n’est pas « faire le bleu » mais « faire bleu » !
      Tu n’as jamais « fait bleu » ?

      Répondre
  8. Et « quatcher », je ne vois pas non plus, sauf peut être « papoter » ?

    Répondre
  9. Ils y en a beaucoup d’identiques en Alsace … les Lorrains ont dû encore uenfois nous copier !!!
    Tiens petit cadeau ….
    Si tu es fier de tes deux jours fériés de plus que le reste de la France…
    Si tu dis de quelqu’un qu’il a du « schpeck »…
    Si tu mets des déterminants devant les prénoms des gens…
    Si tu « spritzes » du lave-vitre pour laver tes carreaux ou du liquide lave-glace pour ton pare-brise…
    Si au moins un de tes amis s’appelle Muller ou Schmidt…
    Si pour toi le Luxembourg ou l’Allemagne c’est pas l’étranger parce que tu y vas toutes les semaines…
    Si tu ne comprends pas pourquoi on te reproche de dire « ui » et pas « oui »…
    Si tu fermes la lumière…
    Si tu fais un « flot » avec tes lacets ou sur les paquets cadeaux…
    Si tu « clanches » ta porte…
    Si tu as un « katz » et pas un chat…
    Si tu dis « oyéééé » quand tu es surpris ou déçu…
    Si tu demandes aux gens si « ça geht’s? »….
    Si toi aussi tu manges « entre midi » et pas « entre midi et 14h »…
    Si tu prends un « stück » et pas un morceau…
    Si tu mets un « stampel » et pas un tampon…
    Si tu dis que quelqu’un est tout « klatz » et pas qu’il est chauve…
    Si tu es « getz » et pas content…
    Si tu demandes à quelqu’un de sortir en disant « raus »…
    Si tu manges des « shneck » et pas des « pains aux raisins »…
    Si tu bois un « baron » et pas une pinte…
    Si tu ne dis pas vite mais « schnell! »…
    Si tu fais de la « boulibatsch » et pas de la gadoue…
    Si tu prononces le T de « vingt » parce que le « vin » ça se boit c’est pas un nombre…
    Si tu « ratches » avec tes potes…
    Si tu as déjà dit qu’une personne est une « quetsche »…
    Si un sale jeune est un « raoudi »…
    Si tu dis que tu « fais bleu » et pas que « tu sèches les cours »…
    Si tu dis « comment qu’c’est? » et pas « comment tu vas? »…
    Si tu ne dis pas « moineau » mais « spatz »…
    Si tu bois du « schnaps » et pas de « l’eau de vie »…
    Si tu connais « la reine de la Mirabelle »
    Si tu sais ce qu’est le Platt…
    Si tu bois un « shlouk »…
    Si tu demandes aux gens de fermer leur « schness »…
    Si étant petit tu devais mettre tes « schlapp » pour ne pas salir tes chaussettes…
    Si pour toi il commence à faire chaud à partir de 15°C…
    Si tu as déjà allumé ton chauffage au mois de mai…

    ps : Si tu veux des explications tu m’appelles entre midi.

    Répondre
  10. De certains mais pas tous !

    Répondre
  11. My Brother 1 est à Metz depuis septembre, je pense que cet article va lui être bien utile… euh surtout si tu as la bonté de nous faire la traduction!

    Répondre
    • Il faudra le laisser chercher un peu avant !
      Tu vas lui rendre visite à Brother 1?
      Metz n’est pas très loin de l’Alsace !

      Répondre
      • Ah mais bonne idée! On pourrait se faire une expédition dans le far-est!

        Répondre
        • Lucky’oth et Calamity’Sév se feraient une joie de galoper jusqu’à la cité messine !

  12. pingsheuse

     /  08/01/2014

    clenche c’est pas « ferme la porte? » toquer, faire toc toc? entre midi… et deux, la ch…trouille, cagneux c’est pour les genoux ? guibolles bin jambes et fermer la lumière normal comme faire de l’essence quoi j’ai un peu bon?

    Répondre
    • Les genoux peuvent être cagneux, effectivement. D’autres choses également.
      De bonnes réponses, bravo !

      Répondre
  13. Je les connais tous et voici quelques exemples pour ceux qui voudraient élucider notre jargon lorrain :
    – J’ai un « chneck » à la maison (il dit même qu’il est schneckich!)
    – avec mes filles, nous on faisait de la « boulibatch » en faisant les gâteaux
    – J’ai même pas la « schtrouille »!
    – je prendrai bien un « schlouck » se ça et un « stück » de ça
    – Mes carreaux sont tout « schmirés »
    – j’ai « spritzé » sur plein de trucs aujourd’hui : mes meubles et même mon cou…
    – je ne suis jamais « schtrack » mais parfois je suis « tannée » en fin de journée
    Et pour le plaisir j’en rajoute un : En hiver faut faire attention de ne pas « ROUTCHER » !!!

    Répondre
    • Il y a aussi un autre sens pour la boulibatch, ne pas tomber dedans sinon il va falloir te spritzer avec le tuyau d’arrosage !

      Répondre
  14. J’en connais seulement 5 : toquer, cagneux, ferme la lumière, tanné et clenche 🙂

    Répondre
  15. sun

     /  08/01/2014

    Entre midi : le temps de midi
    Cornet : téléphone ?
    ça gets : ça va
    guibolles : jambes : on le dit aussi ici
    fermer la lumière : l’éteindre
    clenche : sonnette ou serrure non ? un truc de porte en tous cas
    cagneux : caillouteux

    Bon allez marre toi j’ai dû être à côté de la plaque pour certains !
    Je parle mieux l’ado en fait 😉

    Répondre
    • Je te laisse regarder dans les commentaires, Lavandine a mis une longue liste explicative !
      Perdu pour le cornet !
      Quelques bons résultats et d’autres assez proches de la bonne réponse !

      Répondre
  16. sun

     /  08/01/2014

    Ah je suis assez contente de moi 🙂 J’attends l’explication du cornet car je ne crois l’avoir repéré dans les réponses

    Répondre
  17. sans aucun doute, les Lorrains ont copié…. ça ne peut pas être autrement !

    Répondre
  18. Pour le cornet, y a d’autres termes ….
    En fait le cornet existe aussi chez nous, utilisé par les personnes âges.
    Pour les plus jeunes, on aurait plus tendance à dire sachet …
    Tiens demandez « voir » (comme les Vosgiens) un sachet dans le midi ( et pas entre ), ils vous regardent avec de grandes mirettes ….. et vous proposent de mettre les pommes dans la poche …. je suis sûre que certains auront alors l’air médusé …. »Comment ça ???? Les pommes dans la poche ?????? Au moins quand je vais à la Coopé, je reçois un cornet !

    Répondre
  19. Tiens vous avez déjà demandé un kilo de pain vous ??????

    Répondre
  20. BONSOir et bien je le trouve très sympa ce sac et je connais le mot guibolle lol
    car j’ai souvent mal à ces endroits Mais je ne connais pas la Lorraine je suis Bretonne rire
    bonne soirée Par contre ici le mot cagneux oui je le connais et pour nous dans le MIDI et bien c’est quand nous avons des genoux bizarres

    Répondre
  21. Flo

     /  08/01/2014

    C’est marrant mais alors je ne connais pas tes mots tu sais
    je n’ai que 16 ans mais çà gets grave je trouve

    Répondre
  22. N’étant absolument pas lorraine et n’y étant même pas passée avec mes sabots, je pense avoir besoin d’un dictionnaire pour bien des mots… 😦

    Répondre
  23. On dit aussi presque tout ça en Alsace ! Sauf que la clenche, moi je l’écris avec un « a » 🙂
    Mes copines rigolent bien quand je leur donne rendez-vous entre midi.

    Répondre
  24. Ben oui, je les connais tous bien sûr ! Mon enfance en est pétrie.
    J’ajoute CLARTEUX pour un appartement lumineux, l’entre midi m’a valu bien des moqueries et le « vingttt » aussi !
    Et le : je l’ai reçu cadeau pour mon anniversaire…

    Répondre
  25. Oh ! Y’en a des qui existent en Bourgogne aussi!!!! =)

    Répondre
  26. Guibolles = jambes (on le dit dans ma famille) ferme la lumière = éteins! la clenche c’est le truc qui sert à fermer la porte (le conquérant se prend tjs dans la clenche), les genoux cagneux, ça je connais… Sinon, le reste, je ne vois pas!
    Bisous Oth, Sèv et les garçons!

    Répondre
    • Ah enfin, j’en avais marre de te voir en cachette chez Isa !
      Le conquérant battu par des clenches !
      Et son épée ?
      Et son bouclier ?
      Bises Kiara & Bichette

      Répondre
      • Epée et bouclier? Mais c’est un Conquérant moderne!
        Les clenches sont son grand malheur dans la vie 😦

        Répondre
        • Je me suis déjà retrouvé accroché avec un passant de mon jean !

        • Il a abîmé la poche d’un costume, déchiré une chemise, accroché un passant de pantalon… Je te dis : maudit de la clenche!

        • Je ne suis qu’un débutant dans ce domaine !
          Trop fort !

      • Le Conquérant

         /  12/01/2014

        alors pour répondre également, je dirais comme réponse :
        – toquer : cogner à la porte, toc toc toc qui est là.
        – la goutte : c’est bien le dijo ? et pas celle de papy 😉

        bisouilles a la tite famille, bonne année, bonne santé, joyeux noel, superbe barmitzva, bonne saint valentin etc etc etc 🙂

        Répondre
  27. Vosgienne 🙂
    Alors j’en connais quelques un mais pas tous … je pense que dans les vosges nous en avons d’autres 😉

    Répondre
  28. Cagneux, clenche, guibolles, fermer la lumière … je ne suis pourtant pas lorraine, juste du Sud-Ouest !

    Répondre
  29. …ben moi, j’arrive après tout ça, j’ai pu rien à dire…Lavandine l’a fait à ma place! Je les connais (pratiquement) tous bien sûr, vieille mosellane que je suis!
    Bonne journée, bises de Mireille du Sablon
    …j’adore ce sac!

    Répondre
  30. Ah tiens c’est bizarre on a des ressemblances avec le Québec alors en Lorraine?! Parce que ferme la lumière c’est ce que dis au Québec pour éteindre la lumière 😉 Clenche on le dit aussi, une clenche de porte c’est la poignée, non? Et un bock, je pense qu’au Québec on écrit buck mais on le dit aussi pour un buck de bière 🙂

    Puis est-ce que tanné ça a le sens que je lui connais, du style être fatigué, en avoir marre de qqch? La chtrouille… moi j’ai déjà entendu la « chtouille » mais c’est un mot qu’on aurait honte de prononcer! 😀

    Et puis pour être dans le coin depuis un petit moment maintenant, je connais bien le « cornet » et « nonon ». Le Monsieur a un vieil oncle qu’ils appelaient « Nonon Pierre » 😉 Et puis personne n’en a parlé mais le schneck c’est le nom donné en Moselle pour les viennoiseries escargot si je ne fais pas erreur 🙂

    Da Deye! 😉

    Répondre
    • Si tu croises le dahu, je pense que tu auras la chtrouille !
      C’est juste pour l’escargot !

      Répondre
  31. Moi aussi j’arrive après la bataille (de Gravelotte)
    A part goulibatsch, je les connais toutes !!!!

    Répondre
  32. CDLM

     /  09/01/2014

    J’ai grandi dans le Nord de la Meurthe et Moselle, vécu à Nancy puis me suis installée à Strasbourg : je finis par ne plus savoir ce qui est « normal » ou pas !!
    La clenche, c’est régional ? Je pensais que c’était français tout court …
    Mes enfants se moquent de moi quand je « ferme » la lumière : j’ai dû importer ça de Lorraine ? Plus grave (là je dois être unique, c’est grave docteur et tout et tout …), j’ai tendance à … hum hum …. éteindre mon parapluie !!!!
    Riez, riez … pfff … 😉

    Répondre
    • Mon parapluie est manuel !
      Pas de risque de l’éteindre ou de l’allumer !
      Électricité et eau ne font pas bon ménage !

      Répondre
  33. wouah c’est cool ! non je ne connais aucun mots (moi, j’suis ch’ti). Mais j’vais lire les coms pour voir si il y en a qui savent… Bisous.

    Répondre
  34. Il manque quand même un mot essentiel, c’est ta recette qui m’y a fait penser : c’est le schpeck. 😉

    Répondre
  35. j’en connais certains,d’autres pas mais c’est vrai que c’est plus patois mosellan .ET il mange la « wurscht  » aussi non,comme le speck !! j’ai pas un beua sac comme cela moi

    Répondre
  36. Germanophone d’une part, et ayant quand meme vécu 6 ans avec un lorrain, j’en connais les 3/4 🙂 le sac est super sympa ^^

    Répondre
  37. Uninternaute689

     /  27/02/2014

    « Ils y en a beaucoup d’identiques en Alsace, les Lorrains ont dû encore uenfois nous copier !!! » Non, c’est trop facile de dire ça. On pourrait bien dire aussi « les Alsaciens copie ou volent des trucs chez les Lorrains-germanophones ». La vérité est qu’il y a des similitudes et des poins communs entre la Moselle et l’Alsace. ce qui est normal puisque Alémanique ou Francique c’est du germanique !

    clenche/clanche, cornet (sachet), tanné (fatigué), cagneux.. provient des patois romans (français).

    café-klatch = café-cancan (cancaner = papoter)

    mots provenants du platt (francique lorrain):
    schtrack = saoul
    boulibatch/boulimatch = boue
    entre midi (zweschen metdach) = entre midi et deux heures
    faire bleu (blo maachen) = sécher les cours.
    spritz = gicler/éclabousser et les gateaux
    schneck / schneckenkuchen = escargot, pain au raisin, chinois, ou encore la commune de schneckenbusch.
    stuck/stéck = morceau
    schlouck/schluck = une gorgée,
    quatcher (quatschen) = discuter
    Schlapp = pantoufle, savate (sens figuré = sans energie)
    bock = bière et bouc
    klatz = chauve, katz = chat
    knoll = peut-etre de « knall »: bosse. ou « un PV »
    schmirer (schmieren) = tartiner, badigeonner, salir
    ça gets ? = ca va ?
    j’ajoute:
    Rommelbootzennaat = le halloween version Moselle-germanophone.
    oyééé = syncope de « o jesses » = oh jésus !
    schnéss/schniss = gueule
    chpountz / yaya = lorrain germanique, welche = lorrain francophone
    wek /geh weck = casse toi
    ädä / äddi = au revoir

    Répondre
  38. waou c’est chez moi ! Et c’est marrant de voir ces expressions qui sont si communes chez nous 🙂

    Répondre
  1. Une véritable quiche ! | blogosth

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :