Publié dans Sorties, virées et randos

Sur le Causse Méjean, le Sentier du Pradal

logo400-webCet article participe au rendez-vous mensuel « En France aussi » proposé par Sylvie qui nous invite à vous présenter des coins de France selon un thème.

 

 

Ce mois-ci, il nous est demandé de vous mener sur des sentiers méconnus

L’été dernier, lors de nos vacances lozériennes, nous avons profité d’une matinée ensoleillée (au moins autant que les quatorze autres de notre séjour) en tête-à-tête pour nous rendre sur le bord du Causse Méjean, que nous voyions tous les jours depuis notre maisonnette. Y’a pire comme vue ! Nous avons donc emprunté les lacets (en voiture tout de même) que l’on devine sur la photo ci-dessous :

lacets

Après quelques tournants pittoresques nous laissant admirer des vues à couper le souffle, nous voici rendus tout là-haut, où un parking est aménagé pour accueillir un nombre suffisant de voitures et autres véhicules capables de faire la grimpette. Plusieurs panneaux sont installés pour nous permettre de faire connaissance avec les lieux. Le parking est le lieu de départ du Sentier du Pradal. Cette randonnée a l’avantage de ne pas être trop longue, et au dénivelé plutôt faible puisqu’il s’agit d’un plateau. Chouette !

panneau

Nous en avions entendu parler par les gens du coin, nous disant qu’elle était le symbole du Causse Méjean, et qu’il fallait se contenter de la regarder avec les yeux (et pas les mains, malheureux !!) car elle se fait bien rare. De qui, de quoi suis-je en train de vous parler ? Mais de la Cardabelle bien sûr, cette fleur qui ne paie pas de mine mais que l’on retrouve beaucoup, sculptée sur les belles portes massives en bois des environs de Florac.

cardabelle

Nous nous arrêtons un long moment sur le bord du Causse pour goûter au superbe panorama. Florac, la plus petite sous-préfecture de France, est devant nous, ainsi que la fameuse maisonnette qui nous a accueillis pendant deux semaines. C’est encore le début de la matinée, mais le soleil est bien présent. Crème solaire et casquette sont de rigueur !

IF

Nous continuons notre sympathique randonnée sur ce sentier bien balisé, à la végétation plutôt rare, mais qui fait que l’on peut à merveille profiter de la vue. Au loin, la ferme du Pradal. De cet endroit, par temps dégagé, l’on peut apercevoir à l’horizon l’Observatoire du Mont-Aigoual.

IF

Notre chemin nous mène également aux ruines d’un ancien moulin, le Moulin de.. Pradal.

moulin

Oui, il est possible d’y entrer, mais c’est tout petit !

sev

En revenant très tranquillement à la voiture, nous tombons sur un arbre (rare en ce lieu), mais aussi sur… on ne sait quoi… jusqu’à ce que nous nous approchions à quelques mètres, nous n’avions aucune idée. Ou plutôt si, nous échafaudions des suppositions, mais en toute incrédulité. Que voyez-vous donc après l’arbre ??

arbre

Au moins, grâce à ce panneau, les conducteurs savent à quoi s’attendre. Et là, c’est dans le sens de la – vertigineuse – descente ! Ce n’est pas moi qui aurait pris le volant… à moins d’y être obligée…

IF

Hop, retour à notre carrosse ! Nous n’avons croisé personne (ou presque), le soleil s’est mis à taper encore plus dur sur nos caboches et avons emprunté le chemin du retour, tout en se délectant encore des plaisirs visuels de la région 🙂

***

Sentiers méconnus, certes, mais connaissiez-vous celui-ci ? Avez-vous senti le soleil vous réchauffer les cuissots ? Avez-vous trouvé la réponse à l’énigme de fin de randonnée ?

Advertisements

37 commentaires sur « Sur le Causse Méjean, le Sentier du Pradal »

  1. Belle balade et de très belle photo. C'(était un plan du moulin tel qu’il était à l’origine sur le mur ?

    1. Nous avions aussi du mal à distinguer ! En étant à l’endroit où la photo a été prise, je pensais à un amas de rochers… mais non… 😉
      Je ne connaissais pas non plus cette fleur.

  2. Le nom de cette balade me dit quelque chose, sans doute parce que nous avons fait un petit séjour dans la région. Par contre je n’ai pas eu la chance de voir de cardabelles, sauf sur les portes, peut-être parce que nous y étions pour le week-end de l’ascension et que c’était trop tôt ? Cette fleur me fait penser à la carline, que l’on trouve dans les Alpes et les Pyrénées… Merci en tout cas pour cette sympathique balade qui me redonne envie de poursuivre notre découverte de cette jolie région.

    1. Bien vu, ces deux plantes sont de la même famille 🙂
      La cardabelle fleurit en été. Là, c’était en juillet.
      Région magnifique, tu as raison !

    1. Je suis aussi sujette au vertige, mais je ne me suis pas approchée du vide plus que sur la photo ! Et les enfants n’étaient pas avec nous, j’aurais super-angoissé sinon !!
      Mais la vue est tellement belle, tu passes outre 🙂

  3. Une balade comme je les aime !!
    Quant à l’énigme, je dirais un troupeau de quelque chose (oui, je sais, je ne prends pas beaucoup de risques 🙂 ).
    Bises

        1. Ah ! De moutons ! J’ai vu la soluce un peu plus bas. J’ai pensé à ça aussi mais je cherchais quelque chose d’un peu plus extraordinaire, genre un troupeau de blanks ou de bouktalas (les animaux imaginaires que mes fistons chassaient dans le jardin quand ils étaient petits hihi).

  4. Comme je te comprends, c’est beau le Causse Méjean ! 🙂 Ça fait plus de 30 ans que ne n’y suis plus allée. J’y avais visité la ferme Caussenarde, éco-musée, dans un petit village sur le Causse qui montrait la vie d’avant.
    Mais c’est vrai que la route pour monter ou descendre huuuuuuu !!!!

    1. Aaaah, la Ferme Caussenarde, je l’avais vue dans les dépliants, mais en deux semaines, pas le temps de tout voir 😦 Va falloir qu’on y retourne !!

    1. Bouuuuh… tu n’as même pô vu qu’à l’époque de ton article, j’avais déposé un commentaire… chuis fââchée…
      Même que ton article a fait partie de ceux qui ont orienté mon choix pour nos vacances de l’été dernier 🙂

  5. Très chouette ballade. J’ai bien connu les Causses où j’avais marché avec un groupe pendant une semaine avec des nuits à la belle-étoile!
    Ne serait-ce pas des moutons près de l’arbre ?
    Bonne journée à vous deux et à la petite famile

    1. Ouiiiii, ce sont bien des moutons !! Franchement, de loin, ce n’était pas évident ! Ils étaient tout couchés les uns contre les autres !
      Merci, bonne soirée 🙂

  6. C’est un coin que nous connaissons peu. La cardabelle se retrouve épinglée sur les portes.
    Quant à ta chose bizarre auprès de l’arbre j’y vois des moutons. ..
    Biz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s